Les travailleurs d’Amazon à Laval sont syndiqués

Les travailleurs d’Amazon à Laval sont syndiqués
Les travailleurs d’Amazon à Laval sont syndiqués

Les 200 employés de l’entrepôt Amazon de Laval sont désormais représentés par un syndicat, ce qui en fait les premiers travailleurs syndiqués du géant du Web au Canada.

Le 19 avril dernier, la CSN déposait une requête au Tribunal administratif du travail (TAT) pour représenter les employés de l’entrepôt DXT4 d’Amazon, rue Ernest-Cormier à Laval.

Après avoir mené son enquête, le TAT a finalement statué et reconnu « qu’une majorité de salariés […] ont choisi d’adhérer à leur syndicat afin d’entamer des négociations menant à une première convention collective», lit-on lundi dans un communiqué de la CSN. Maintenant qu’ils sont syndiqués, Amazon a l’obligation légale de négocier une convention collective, a-t-on précisé.

« C’est avant tout une très grande victoire pour les femmes et les hommes d’Amérique latine, du Tchad, du Maghreb et d’Asie, qui n’ont pas eu peur de se lever pour faire respecter leurs droits », a déclaré la présidente de la CSN, Caroline Senneville. .

Selon ce que rapporte la CSN, il s’agit des cadences de travail exagérées, des mesures de santé et sécurité du travail « totalement déficientes » ainsi que des salaires « nettement inférieurs » à ceux offerts dans le secteur des entrepôts et centres de distribution au Québec. ce qui a motivé les travailleurs à se rassembler.

La centrale syndicale a toutefois affirmé qu’Amazon avait annoncé, le 6 mai, son intention de contester la décision du TAT.

Une première assemblée générale du syndicat se tiendra « dans les prochains jours » pour établir ses statuts et règlements et élire les représentants syndicaux.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ducey. Le tennis de table ouvre des opportunités aux patients atteints de la maladie de Parkinson
NEXT le Département adapte ses routes