Éric Zemmour apporte « sa fraise » à la Foire de Sainte-Bazeille

Éric Zemmour apporte « sa fraise » à la Foire de Sainte-Bazeille
Éric Zemmour apporte « sa fraise » à la Foire de Sainte-Bazeille

l’essentiel
L’ancien candidat à la présidentielle et président du parti Reconquête a déambulé ce dimanche après-midi dans les rues de Sainte-Bazeille lors de la Foire aux Fraises.

« Ah, mais est-il vraiment là ? J’ai vu quelque chose sur Facebook mais j’ai pensé que c’était absurde. Interloquée par la foule près de l’entrée de l’enceinte de la bibliothèque, cette dame reste sans voix. Mais oui, il est là. Eric Zemmour, ancien polémiste et désormais homme politique, président du parti Reconquête, était hier après-midi à Sainte-Bazeille. La commune de 3 500 habitants, limitrophe de Marmande, organisait ce dimanche sa traditionnelle Foire aux Fraises, le 39e du nom.

Un événement fédérateur, réunissant des milliers de personnes au cœur de la commune, terrain de jeu idéal pendant la campagne électorale. Éric Zemmour était annoncé pour 14 heures, il n’arriverait que vers 15 h 15. Les députés, arborant des épinglettes du parti au revers de leur veste, désespéraient presque de le voir arriver. Avant cela, il a déjeuné avec les cadres du Sud-Ouest de la Reconquête, notamment le Villeneuvois Geoffroy Gary, délégué Lot-et-Garonnais du parti.

Selfie ici, selfie là

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accueil est un peu plus chaleureux que lors de ces récents déplacements, notamment à Ajaccio où l’ex-journaliste a été insulté et bousculé dans un marché. En retour, il a insulté et bousculé un militant de gauche. A Sainte-Bazeille, ce sont des membres de la Confrérie de la Tarte aux Fraises Géante, en costumes, qui l’ont accueilli. Ces derniers font partie des organisateurs de cette fête traditionnelle, vieille de près de quarante ans, mettant à l’honneur les produits du terroir. L’événement coche toutes les cases pour les dirigeants locaux du parti, qui ont convaincu le candidat malheureux à la présidentielle de venir flâner dans cette foire des élections européennes. Sauf qu’ici, on ne parle pas de politique : tous les curieux veulent leur photo. À tel point qu’il lui faut 30 minutes pour parcourir 50 mètres. Et arriver juste à temps – quoique sous la pluie – pour admirer la tarte géante aux fraises.

La plupart des amateurs de selfies sont des partisans. Les plus jeunes aussi, pas encore électeurs, mais intrigués par l’animal médiatique. La déambulation se poursuivra jusqu’en fin d’après-midi, pour tenter de convaincre. Les derniers sondages auprès des Européens oscillent entre 5 et 7% pour la liste Reconquête, à la limite de la zone rouge. Traversé avant l’arrivée de Zemmour, le sénateur de gauche Michel Masset fera savoir qu’il s’en fiche de cette visite et n’attendra pas pour le saluer. Non, la star de la foire n’est pas politique, mais au contraire très comestible.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les investissements énergétiques propulsent une révolution africaine du gaz naturel en Angola
NEXT La frappe israélienne à Rafah est un nouvel affront au droit international et à la position du Canada