Lors d’une conduite accompagnée, l’automobiliste de 17 ans a flashé à 132 km/h sur une route départementale du Cantal

Lors d’une conduite accompagnée, l’automobiliste de 17 ans a flashé à 132 km/h sur une route départementale du Cantal
Descriptive text here

Les gendarmes du Cantal ont procédé à de nombreux contrôles routiers ce week-end des 11 et 12 mai 2024. Un jeune homme circulant accompagné a notamment été intercepté en excès de vitesse, à 132 km/h au lieu de 80.

Ce dimanche 12 mai, peu avant 18h30, un automobiliste de 17 ans qui roulait encore uniquement accompagné a été intercepté par les gendarmes de la brigade motorisée d’Ytrac. Ce jeune Cantalien a été flashé à 132 km/h (vitesse retenue : 125) au lieu de 80 km/h sur la RD 120, à hauteur de Laroquebrou.

Chargé par une vache Salers dans le Cantal, un sexagénaire héliporté à Clermont-Ferrand

Samedi 11 mai, peu après 11 heures, sur la RN 122 à hauteur de Quézac, un Cantalais de 34 ans a été intercepté à 140 km/h (vitesse retenue : 133) au lieu de 80 par les gendarmes de la brigade motorisée d’Ytrac.

Sous permis probatoire à 167 km/h

Samedi 11 mai, vers 16 heures, un homme de 27 ans, résidant dans les Hauts de Seine, a été flashé à 167 km/h (vitesse retenue : 158 km/h) sur l’autoroute A75, à proximité de Vieillespesse, par les gendarmes de le peloton motorisé de Saint-Flour. Titulaire d’un permis probatoire, l’automobiliste n’était pas autorisé à dépasser les 100 km/h sur ce tronçon d’autoroute.

Dimanche 12 mai, peu après 15 heures, un homme de 42 ans, résidant dans les Yvelines, a été intercepté à 172 km/h (vitesse retenue : 163) au lieu de 110 par les gendarmes du peloton motorisé de Saint-Flour.

Enfin, deux automobilistes ont été interpellés par les gendarmes sous l’emprise de produits stupéfiants (cannabis) : un homme de 41 ans, demeurant dans le Puy-de-Dôme, sur l’aire d’autoroute de Garabit, par le peloton motorisé de Saint-Flour ; et une femme de 29 ans, habitante du Puy-de-Dôme, sur la RN 122, près de Saint-Jacques-des-Blats, par la communauté de brigade de Vic-sur-Cère.

NB : tous ces conducteurs ont hérité d’une suspension administrative de leur permis de conduire pouvant aller jusqu’à 12 mois.

Romain Blanc

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la colère et l’émotion des surveillants de prison en Dordogne
NEXT J’ai juré. Invité de rédaction : François Vachette