La Vendée soutient les médecins généralistes, avec une aide financière pour l’achat de matériel

5h54 par Dolorès CHARLES

Alain Leboeuf, président du CD 85, Nicolas Chenechaud, professionnels de la santé et médecins

Crédit : Tom Briot

La Vendée rend la région plus attractive pour les médecins généralistes en subventionnant l’achat de matériel médical, réservé aux spécialistes. Après deux ans, le bilan est positif tant du côté de la communauté que des professionnels de santé.

Depuis 2022, le Département de Vendée aide financièrement les médecins généralistes à s’équiper de matériel habituellement réservé aux spécialistes. Une aide matérielle pouvant aller jusqu’à 6 000 euros par médecin, qui vise à renforcer l’accès aux soins et à faciliter le suivi médical des résidents. Dermatoscopes (peau), électrocardiogrammes (cœur) ou spiromètres (haleine), les médecins généralistes peuvent bénéficier d’un matériel spécifique, qui précise également plus rapidement le diagnostic. Ces deux dernières années, plus de 175 000 € ont été investis, permettant à une trentaine de médecins de mieux s’équiper.

« C’est l’objectif du département lorsqu’il subventionne… pouvoir accéder plus rapidement à la médecine de spécialité »

Pour Nicolas Chenechaud, conseiller départemental chargé de la démographie médicale, ces mesures ont un impact important. C’est une victoire pour les médecins généralistes qui améliorent leurs compétences avec ces examens et c’est une victoire pour les spécialistes qui se concentrent uniquement sur les urgences et les patients qui en ont besoin. Nous avons eu des demandes de médecins généralistes dans des cabinets médicaux, car le matériel est partagé et ils sont ravis car ils font des formations. Nous avons eu des témoignages de pneumologues qui sont en train de les former, mais aussi de dermatologues. Une fois de plus, ils améliorent leurs compétences et sont rassurés dans leur pratique car elle leur permet de réaliser des examens et de mieux prendre en charge les patients. C’est l’objectif du département, lorsqu’il subventionne, de pouvoir accéder plus rapidement à la médecine de spécialité.

Nicolas Chénéchaud
Nicolas Chénéchaud

Crédit : Tom Briot

Une première en France

Le Département n’a aucune compétence en matière de santé, cette volonté de soutenir financièrement les médecins généralistes est donc “une première en France”se réjouit Alain Leboeuf, président du conseil départemental de Vendée.

Pour le Dr Arnaud Guillaumet, président de l’Association départementale pour l’organisation des soins non programmés, ces aides permettent aux généralistes de devenir les yeux et les oreilles des spécialistes. « Nous nous sommes rendu compte qu’en acquérant certains équipements, nous pouvions déjà commencer à répondre aux questions et aux problèmes des patients, sans avoir à demander immédiatement l’avis d’un spécialiste… Pour le patient, cela lui permet de ne pas rester dans l’anxiété, dans l’attente d’une réponse ou d’un consultation avec un spécialiste, et cela permet aussi de réduire un peu la pression sur les spécialistes et donc de pouvoir faciliter l’accès à une consultation lorsqu’elle est vraiment nécessaire.

Dr Arnaud Guillaumet
Dr Arnaud Guillaumet

Crédit : Tom Briot

Alain Leboeuf, président du CD 85, Nicolas Chenechaud, professionnels de la santé et médecins

Crédit : Tom Briot

Pour l’instant, les résultats sont encourageants : le nombre de médecins actifs pour 100 000 habitants va diminuer pour la première fois de 8 % cette année. La Vendée compte 311 médecins pour 100 000 habitants.

Les élus comptent poursuivre cette aide, et l’ouvrir à de nouveaux équipements.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la commune de Keur Madiabel numérise son foncier
NEXT BioGNV, l’avenir économe en énergie du Lot-et-Garonne