Plus que deux ponts à remplacer sur la ligne Athus-Meuse

Plus que deux ponts à remplacer sur la ligne Athus-Meuse
Plus que deux ponts à remplacer sur la ligne Athus-Meuse

Les trains n’ont pas circulé dans la vallée de la Lesse, entre Dinant et Houyet, pendant tout le week-end prolongé de l’Ascension. La SNCB a proposé des bus de remplacement à ses voyageurs. La ligne devait rouvrir dimanche soir. Il est temps de démonter un vieux pont métallique à Gendron et de le remplacer par une structure en béton. Les grandes manœuvres se poursuivent sur ce tronçon de la ligne Athus-Meuse, axe de fret ferroviaire très important (entre Anvers et l’Europe du sud). Il y a de vieux ponts métalliques en fin de vie, le sort de quatre d’entre eux est déjà décidé, celui de Gendron est le cinquième et il y en a sept au total. C’est ce qu’explique le porte-parole d’Infrabel, Frédéric Sacré. Les deux derniers ponts, datant de la fin du XIXème siècle, auront disparu d’ici fin 2026.

Un gros chantier, comme d’habitude, avec d’énormes machines. Il a évidemment fallu démonter les voies, retirer le ballast, avant d’évacuer les anciens tabliers métalliques du pont. Cela s’est fait entre mercredi et vendredi matin. Ensuite, ont été posés des éléments en béton en forme de « U », longs d’une quinzaine de mètres et pesant 100 tonnes. Avant de reconstruire les traces dessus. Il n’y avait pas lieu de tarder, pour rouvrir la circulation des trains dimanche à 18 heures. En revanche, elle ne sera rouverte que quelques jours sur la route en contrebas, des déviations ont été organisées.

Plateformes surélevées

Frédéric Sacré ajoute qu’Infrabel profite de la démolition et de la reconstruction du pont pour reconstruire les quais de la station Gendron. Plus précisément, surélevez-les : ils passeront de 28 à 75 centimètres, pour des raisons de sécurité et d’accessibilité aux wagons de passagers.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Au Sénégal, des « poursuites » imminentes contre les personnes arrêtées par les organes de contrôle
NEXT Sécurité renforcée en Côte-d’Or pour l’été olympique et paralympique