Les fonctionnaires fédéraux sont exploités ! – .

Les fonctionnaires fédéraux sont exploités ! – .
Les fonctionnaires fédéraux sont exploités ! – .

Pensez-vous que les temps sont durs ?

Êtes-vous coincé avec l’inflation et la hausse des taux d’intérêt ?

Vous ne savez plus où couper ?

Vous devez passer au 1euh Juillet et vous n’avez pas encore trouvé votre nouveau logement ?

Considérez-vous chanceux malgré tout. En effet, il y a des gens qui souffrent plus que vous.

Je pense aux pauvres fonctionnaires fédéraux.

Que le gouvernement oblige les gens à aller travailler trois jours par semaine au bureau.

Les droits des travailleurs menacés !

Oui, mesdames et messieurs, vous avez bien lu !

Les fonctionnaires fédéraux aimeraient travailler cinq jours par semaine dans le confort de leur foyer, entre leur frigo et leur télé, mais leur employeur les en empêche !

Trois jours par semaine, ces courageux fonctionnaires devront quitter leur domicile et affronter le monde !

La jungle urbaine ! Violence! Les sans-abris! Événements! Des cornets oranges ! Des détours ! Des nids-de-poule ! Les crevasses !

Sans oublier la neige et la pluie !

La sécurité des soldats de la fonction publique canadienne est en danger, mes amis !

Avons-nous pensé aux risques d’accidents ? Des enlèvements ?

Heureusement, nos camarades ont décidé de réagir !

Jeudi, à QUB, j’ai reçu le président de la section québécoise de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) qui m’a dit que ça n’arrivera pas comme ça, oh non!

Tellement de solidarité, mes frères !

Le gouvernement fédéral s’attaque aux droits fondamentaux des travailleurs !

Le droit de s’habiller !

Pour aller fumer sur le balcon !

Pour répondre aux demandes des citoyens en sirotant un peu de fret !

Pieds nus ! Sur la terrasse! Écouter de la musique! Et en jouant aux jeux vidéo, histoire d’aiguiser leurs réflexes !

« Dans un effort concerté, les plus grands syndicats fédéraux du Canada, représentant plus de 270 000 fonctionnaires, ont déposé une série de contestations judiciaires et feront campagne partout au pays pour s’opposer à la décision du gouvernement d’obliger ses fonctionnaires à travailler trois jours par semaine au bureau. », peut-on lire sur le site de l’AFPC.

« La décision de reconduire les membres dans des bureaux mal équipés et mal entretenus est entièrement politique et met en péril les services dont dépend la population. Le gouvernement prétend être l’ami des fonctionnaires, mais il continue de prendre des décisions unilatérales qui ont des conséquences sur le bien-être des fonctionnaires et de leurs familles !

A bas le capitalisme !

Je vous mets au défi de lire le texte de l’AFPC sans verser une larme !

« Les travailleurs se sentent trahis. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour lutter contre cette décision et garantir l’adoption d’un régime de télétravail qui profite à tous.

Il y a encore une limite à l’exploitation du prolétariat !

C’est à cause de décisions dégoûtantes comme celle prise par le gouvernement Trudeau que les travailleurs soviétiques se sont révoltés en 1917 !

J’espère que lorsque les fonctionnaires fédéraux descendront dans la rue pour défendre leur droit de manger des beignets dans leur salon, tous les Canadiens seront à leurs côtés !

(Au fait, j’espère qu’ils pourront faire un piquet sur FaceTime…)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Crise du logement | Un moratoire de trois ans sur les expulsions
NEXT communiqué commun issu des échanges entre Bassirou Diomaye Faye et Mamadi Doumbouya