Le dictionnaire des amoureux de Moselle : ESCHENRUSCHE – .

Le dictionnaire des amoureux de Moselle : ESCHENRUSCHE – .
Descriptive text here

Chaque matin, Nicolas Turon rend hommage à son département avec un texte drôle, tendre et complice, en forme de déclaration d’amour à la Moselle. Il choisit un emblème appartenant à l’histoire ou à l’actualité et le traite de manière décalée.

Si vous vous promenez dans le Bitcherland, entre Bitche et Lemberg, et que vous parvenez à vous perdre, vous finirez probablement sur l’Eschenrusche, car les perdus finissent toujours par errer sur les terres des légendes.

« Eschenrusche », qui peut être traduit littéralement par « le bruit du vent dans la forêt de frênes », est une montagne maudite ; tellement effrayant qu’en vérité, je vous conseille de ne pas vous perdre. Le souffle qui le traverse est chargé de superstition. Le vent y souffle un souffle menaçant. Les bois sont vivants et semblent morts. La vallée est tellement tissée de secrets que, par endroits, le sol est épargné par les traces humaines.

Au sommet de l’Eschenrusche, des dents humaines sont incrustées dans les troncs, comme gelées en mordant l’écorce. Attachées autour des branches, des mèches de cheveux représentent un étrange lichen. Puits et branches prennent ainsi des allures de cimetières sylvestres. Breuil en deuil. Les tifs et les ratiches sont les vestiges d’une croyance centenaire, où l’on croyait pouvoir guérir son mal de dents ou sa calvitie en offrant un peu d’eux-mêmes au Moine Noir…

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rififi autour du projet d’extension d’une carrière dans le Lot. L’opérateur répond à ses détracteurs
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités