Nemo, le retour triomphal à Zurich

Nemo, le retour triomphal à Zurich
Nemo, le retour triomphal à Zurich

Présence du maire de Bienne

Ce n’est qu’à 23 heures que l’artiste biennois a foulé le parquet du hall d’arrivée, où la foule l’a accueilli avec frénésie en scandant des chansons. Le bourgmestre de Bienne, Erich Fehr (PS), faisait également partie du comité d’accueil. De nombreux fans, pour la plupart jeunes, l’attendaient enveloppés dans des drapeaux non binaires jaunes, blancs, violets et noirs. Nemo a défilé avec ces couleurs en étendard samedi soir, lors de la finale de l’Eurovision.

Tout cela ne semble pas encore réel, a déclaré Nemo dimanche soir lors de sa première rencontre avec les médias en Suisse. Le talent musical s’est réjoui qu’aucune réunion ne soit prévue lundi et prévoit d’en profiter pour rester dans le jardin.

Un accueil « méga convivial »

« Je vais m’allonger et essayer de redescendre un peu », a déclaré Nemo, qui a besoin de prendre du temps pour lui pour relativiser les événements de ce week-end. « Tout cela ne me semble pas encore réel. Devenir soudainement quelque chose qui me dépasse, c’est absurde », a déclaré l’artiste.

L’accueil réservé à Nemo Mettler à l’aéroport de Zurich a été « méga convivial ». “Cela m’a montré à quel point il est agréable de faire partie d’une communauté”, a répondu l’artiste non binaire. Il est important que cette communauté ait une voix et soit entendue, a déclaré Nemo. L’artiste biennois s’engage pour l’inclusion d’un troisième genre dans le droit suisse. Le conseiller fédéral socialiste Beat Jans s’est montré prêt à rencontrer Nemo dimanche pour en discuter.


Nos récents articles sur le concours

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les agriculteurs paient le prix fort – journal de 20 heures – .
NEXT les vendeurs ambulants nuisent à sa santé et à son commerce, l’Etat va l’indemniser