face aux juges, quatre affaires de viol

face aux juges, quatre affaires de viol
Descriptive text here

Dès lundi 13 mai, s’ouvre à Niort la première session de l’année du tribunal correctionnel départemental des Deux-Sèvres, une juridiction pénale comparable à la cour d’assises mais sans jury populaire. Présidée par Delphine Roudière, elle se penchera sur quatre affaires de viol, impliquant à chaque fois un homme mis en cause.

Accusé d’avoir violé sa femme et sa fille

La première durera trois jours, du 13 au 15 mai. Un homme de 54 ans, qui n’a jamais eu de contact avec la justice, est accusé d’avoir violé sa femme et sa fille, alors mineure de moins de 15 ans, mais aussi d’agressions sexuelles et de corruption de mineurs sur deux autres jeunes filles de son entourage familial, dans le Nord-Deux-Sèvres. Des faits qui se sont déroulés à partir de 2011, mais aussi bien plus récemment, entre 2020 et 2021.

“Il y a quatre victimes au total, c’est d’abord une première plainte déposée contre mon client qui en a entraîné d’autres, indique Me Julie Adenot, avocate du prévenu, actuellement détenue. C’est un homme qui, auparavant, était parfaitement intégré à la société. » A la demande des avocats des parties civiles Me Sandrine Gaboriaud et M.e Sylvie Chauvin, l’audience ne se fera pas à huis clos.

Du 16 au 17 mai, une affaire de viol sur conjoint et de violences sur mineur de moins de 15 ans sera jugée. Me Arnaud Coche défendra l’accusé tandis que Me Sandra Larché sera du côté de la partie civile. Encore, les 21 et 22 mai, une affaire de viol sur mineure, ayant eu lieu entre 2018 et 2019 à Saint-Maixentais. L’accusé, aujourd’hui âgé de 31 ans, était un ami de la famille. Il est également soupçonné de s’en être pris à la petite sœur de la victime. Il sera défendu par Me Ibrahim Dia tandis que Me Julie Adenot défendra les victimes et demandera le huis clos.

Dernière affaire, les 23 et 24 mai, dans laquelle le tribunal traitera à huis clos une nouvelle affaire de viol sur mineure. Me Adrien Souet et M.e Orlane Chevallier sera en défense et Me Céline Le Drogo à la partie civile.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les tarifs de l’électricité pourraient augmenter de 10,5 % dès juillet à Terre-Neuve-et-Labrador. – .
NEXT combat sur les pentes de l’Aigoual et victoire de Dorian Nicolas