GARD Un Alésien reste quatre heures au Mont Bouquet pour photographier les aurores boréales

GARD Un Alésien reste quatre heures au Mont Bouquet pour photographier les aurores boréales
Descriptive text here

Phénomène très rare : des aurores boréales étaient visibles dans le ciel gardois dans la nuit de vendredi à samedi. Plusieurs habitants les ont photographiés, comme l’Alésien Mateusz Pietrzak, qui s’est rendu au sommet du Mont Bouquet. Les avez-vous aussi immortalisés ?

Il y a un an, Mateusz Pietrzak a effectué un voyage de deux semaines en Norvège pour observer les aurores boréales. Il ne pensait pas à cette époque qu’il verrait également ce phénomène dans le ciel gardois. Cet Alésien, d’origine polonaise, est astronome amateur et fait partie de l’école d’astronomie « L’étoile Cévennes ». Il suit donc de près l’actualité spatiale. Il reçut alors une notification l’informant qu’une explosion d’une grande force s’était produite à la surface du soleil. “Je m’attendais donc à voir des aurores boréales au sud, mais pas à cette échelle. J’ai cru voir une lueur au dessus de l’horizon mais là elle était très prononcée. On pouvait le voir clairement même à l’œil nu.», témoigne-t-il.

Vendredi soir, vers 22 h 40, il s’est positionné au Mont Bouquet, juste derrière l’antenne, du côté nord. Un endroit stratégique pour avoir une vue dégagée et ne pas souffrir de la pollution lumineuse des villes qui peut masquer le phénomène. “A 22h40, il y avait une couleur rougeâtre qui s’est atténuée jusqu’à minuit. Là, le ciel s’est illuminé comme sur les photos jusqu’à 1h-1h15», raconte Mateusz Pietrzak, qui était accompagné de sa collègue Christine.

Il s’est positionné derrière l’antenne, au sommet du Mont Bouquet. • photo Mateusz Pietrzak

Il a immortalisé l’instant avec son appareil photo : «Voir les aurores boréales au sud, sous nos latitudes, est quelque chose d’exceptionnel. Les derniers se sont produits il y a environ 20 ans.“Il a tenté d’y retourner dans la nuit de samedi à dimanche, au Pont du Gard cette fois, mais la magie n’a pas encore opéré.”Il n’y en avait pas sous nos latitudes hier», indique l’astronome amateur. Mais nous partageons néanmoins avec vous les belles images prises au Mont Bouquet. En avez-vous également immortalisé certains ?

Le phénomène était clairement visible, même à l’œil nu. • photo Mateusz Pietrzak

Poursuivre Mateusz Pietrzak sur Facebook, cliquez ici.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Entrevue avec Jesse Marsch, entraîneur du Canada
NEXT L’avenue du Mont-Royal se prépare à être plus festive que jamais