Palexpo s’apprête à accueillir le concours Eurovision de la chanson

Palexpo s’apprête à accueillir le concours Eurovision de la chanson
Descriptive text here

La campagne 2024 de la Ville de Genève contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie explore les liens entre durabilité et problématiques LGBTIQ+. Dix affiches, visibles du lundi au 26 mai, discuteront des LGBTIQ+ à la lumière des politiques internationales de durabilité.

Si les 17 Objectifs de développement durable de l’ONU ne mentionnent pas spécifiquement les personnes LGBTIQ+, elles sont particulièrement impactées par le changement climatique et les inégalités croissantes, constate la Ville de Genève. Par exemple, les programmes d’urgence mis en place lors de catastrophes naturelles ne tiennent souvent pas compte de leurs besoins spécifiques.

D’autres enjeux de développement durable concernent particulièrement les personnes LGBTIQ+ : discriminations médicales ou professionnelles, précarité de l’emploi, violences scolaires. «Si nous voulons vraiment ne laisser personne de côté, nous devons également inclure les personnes LGBTIQ+, leurs problématiques, leurs besoins et leurs propositions pour une société durable», a déclaré le bourgmestre de Genève Alfonso Gomez.

« L’écologie queer »

La campagne est accompagnée d’une série d’événements. Le journaliste, auteur et militant Cy Lecref Maulpoix parlera de son livre « Deviant Ecologies », sur « l’écologie queer ». L’auteur et dessinateur Joseph Kai présentera sa bande dessinée « L’Intranquille », sur la jeunesse queer de Beyrouth, tandis que la réalisatrice Juliana Curi montrera « UYRA : la forêt montante », qui mêle luttes pour la forêt amazonienne, les peuples autochtones et trans vies.

Des tables rondes porteront sur les questions d’inclusion dans l’aide humanitaire et la coopération internationale et sur les personnes marginalisées. Différents ateliers complètent le programme, dont une matinée sur les contes dégénérés pour les enfants de 7 ans et plus.

Le 17 mai, Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie, le Pont du Mont-Blanc et le Palais Eynard, siège de la Commune, seront décorés de drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel et de drapeaux plus inclusifs. . Une cérémonie à la mémoire de Barthélemy Tecia, un homosexuel exécuté en 1566, aura lieu dans la matinée à Bel-Air. Le Jet d’eau sera illuminé la veille au soir.

www.17mai-geneve.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV BKGR vise une hausse de 13%
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités