Avec Nemo, la Suisse remporte l’Eurovision pour la troisième fois

Avec Nemo, la Suisse remporte l’Eurovision pour la troisième fois
Avec Nemo, la Suisse remporte l’Eurovision pour la troisième fois

Nemo a récolté 591 points. Le chanteur croate Baby Lasagna, autre favori, en a glané 547. L’Ukraine a terminé troisième (453 points), la France quatrième (445 points), tandis que l’Israélien Eden Golan est arrivé cinquième avec 323 points.

Une expérience « très intense et pas toujours agréable »

Nemo parlait avec un doigt enveloppé dans un bandage. Son trophée s’est brisé peu après la cérémonie de remise des prix, lui causant des blessures légères. Le trophée a été immédiatement remplacé.

« Toute cette expérience a été très intense et pas toujours agréable. Il y avait beaucoup de choses qui ne semblaient pas venir de l’amour et de l’unité”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse après le concours, faisant référence aux polémiques qui ont marqué cette édition et au slogan de l’Eurovision, “Unis par la musique”. Il a ajouté que « l’Eurovision doit changer un peu » dans sa manière de fonctionner.

C’est la troisième fois que la Suisse remporte l’Eurovision. Les victoires précédentes remontent à 1956, avec Refrain de Lys Assia – c’était la première édition du concours –, puis en 1988 grâce à une célèbre chanson de la Québécoise téléportée Céline Dion, Ne pars pas sans moi.

Une histoire du soir

Durant ce 68e édition du Concours Eurovision de la Chanson à Malmö, 25 chanteurs se sont affrontés sur scène. Cette édition s’est déroulée dans un climat tendu, la présence d’un chanteur israélien déclenchant des vagues de protestations.

La soirée a débuté par quelques performances plutôt médiocres, notamment des représentants du Luxembourg, certes ravis de retrouver la compétition où le pays avait brillé à de nombreuses reprises, mais qui n’ont pas vraiment impressionné les gens.

Eden Golan, un passage dans le flow

La candidate israélienne Eden Golan a fait son tour sur la piste à une trentaine de minutes du début, recueillant à la fois quelques huées et sifflets, ainsi que des applaudissements. L’écart était assez marqué entre la fureur venue du dehors, voire du monde entier, et la présentation de cette chanson qu’on peut qualifier d’assez fade, vite passée dans le flow scénique de l’immense télécrochet.

Une première vibration collective a pu se faire sentir peu après avec le couple espagnol Nebulossa (Zora). Dans la foulée, l’Irlandais Bambie Thug, avec Bleu apocalyptiquea apporté une noirceur sans précédent sur la scène lisse de ce concours, qui fait parfois davantage penser à un salon de coiffure qu’à un défilé de talents vivant dans un monde presque réel.

Nemo, une présence éblouissante

Nemo est arrivé 1 heure 45 minutes après le début du spectacle. Sa performance était plus ou moins celle de la demi-finale, avec chapiteau sur scène. Les applaudissements ont été très audibles, même avec les filtres utilisés par l’UER. Le Biennois, qui revendique son statut non binaire, figure depuis plusieurs jours parmi les favoris. Les observateurs ont constaté que ses répétitions de ce samedi après-midi ont été particulièrement applaudies et qu’il a obtenu deux prix avant même le début de la soirée de clôture.

Le code, qui marque un changement de registre pour Nemo – et de langue, il chante plus souvent en dialecte – a été écrit et réalisé il y a un an avec le producteur norvégien Lasse Midtsian Nymann, la compositrice suédoise Linda Dale et le producteur suisse Benjamin Alasu. Nemo (son vrai nom), 24 ans, est entré dans la musique à 15 ans et vit entre Bienne, sa ville natale, et Berlin.

Un point sur les paris : A l’Eurovision, Nemo est-il vraiment le favori ?

Le Duelliste de Nemo : Bébé Lasagne

Baby Lasagna a rapidement fait irruption sur la scène de Malmö, avec ses musiciens cagoulés et ses danseurs en blanc, pour interpréter sa chanson Jante Tim Tagi Dim. Le registre est, disons, folklo-martial, avec un rythme martelé pour une base mélodique assez ténue.

Le chanteur est clairement désigné comme le favori de la soirée. Les votes populaires, notamment, pourraient lui être favorables – à moins qu’ils ne poussent Eden Golan en bout de course.

Slimane, la corde sentimentale

Le chanteur français Slimane est décédé peu après le Croate désigné comme poids lourd de la compétition. Avec Mon amourle chanteur français active les ressorts habituels de la variété française.

Sa présentation était frappante dans la mesure où une partie de la chanson était murmurée a cappella. Le règlement de l’Eurovision interdit la sonorisation des groupes et orchestres accompagnant les artistes, mais impose le son direct aux chanteurs. Slimane a bien joué sur ce point.

Les langues nationales enfin conquérantes

Avant Nemo et Baby Lasagna, quelques soutenances de thèses ont été couronnées de succès, notamment celles réalisées en langues nationales. Les Norvégiens de Gåte racontent une histoire de loups-garous (Ulveham), et surtout la portugaise Iolanda (Grito) a redonné un peu d’authenticité à la course. En réduisant aussi l’anglais, devenu accablant ces dernières années dans une émission censée vanter la variété de l’Europe.

Ce samedi avant la finale, les tensions se sont accrues après l’exclusion du candidat néerlandais, pour des raisons floues et qui n’ont visiblement aucun lien avec la polémique israélienne ; mais cette éviction suscite la colère des Néerlandais et de leurs fans associés.


Cela aurait dû être une fête pour la Suède

Pour la Suède, ce millésime 2024 de l’Eurovision s’est transformé en soupe à la grimace. Le trophée ayant été remporté l’année dernière par le triomphe incontesté de Loreen avec Tatouage, une belle soirée commémorative était prévue ce samedi. Parce que cette édition marquait le 50ème anniversaire de la victoire d’Abba avec Waterloo. En 1974, c’est la rampe de lancement mondiale du groupe européen star des années disco. Au total, la Suède a remporté sept fois l’Eurovision. Cette année, curieusement, le pays était représenté par deux jumeaux norvégiens.

Hélas, la fureur du monde a gâché la fête, et Malmö a dû faire appel au Danemark et à la Norvège pour obtenir quelques renforts de police face aux protestations contre la participation d’Israël.

Véhicules de police dans le périmètre du concours Eurovision, Malmö, 11 mai 2024. — © IMAGO/Andreas Hillergren/TT / IMAGO/TT

Samedi dans les rues de la ville, avant la finale, la manifestation annoncée était pourtant bien modeste. La police estime que 5 000 personnes ont défilé contre la présence israélienne, et le défilé, même marqué par des slogans catégoriques (« Bienvenue au concours de chant sur le génocide »), s’est déroulé dans le calme.

À ce sujet: Malmö en état d’alerte avant la finale de l’Eurovision


Israël, Source de tensions géopolitiques depuis son arrivée dans la compétition en 1973

Ce n’est pas la première fois que la participation d’Israël à l’Eurovision suscite une controverse. En fait, les tensions commencent dès l’entrée du pays dans la compétition, en 1973. Au début des années 1970, l’Union européenne de radiodiffusion (UER), le regroupement des radios et télévisions publiques européennes qui organise l’Eurovision, décide d’étendre le périmètre. inclus pour le concours. Israël a donc été inclus cette année-là. Et, a rappelé l’Institut national de l’audiovisuel (INA) ce samedi, dès la première comparution, des tensions sont apparues, en raison du contexte géopolitique du moment.

L’INA rapporte que « pour sa première participation en 1973, quelques mois après la prise d’otages aux JO de Munich, la sécurité avait déjà été renforcée ».

Le chanteur israélien a été présenté ainsi : « Nous allons maintenant entendre Ilanit, le chanteur israélien, qui chante Somewhere (Ey Sham). C’est donc Ilanit, la chanteuse israélienne qui a justifié ces précautions considérables prises depuis deux jours aux abords du théâtre, par crainte d’un attentat, mais, Dieu merci, tout semble bien se passer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV bordée pour certains, chaleur accablante pour d’autres
NEXT Ousmane Sonko annonce la récupération des biens de l’Etat cédés aux particuliers