Les vignerons et les producteurs de noix ont rencontré le député du Lot

Les vignerons et les producteurs de noix ont rencontré le député du Lot
Descriptive text here

C’est sous des averses parfois violentes que la députée Huguette Tiegna a rencontré mardi 7 mai une vingtaine d’agriculteurs bio du Lot. Heureusement les producteurs avaient installé des barnums dans la noyeraie d’Aurélien Frégeat au port de Lacaze à Biars, lieu de rendez-vous. , et tout le monde a été démarré.

50 % de pertes pour la viticulture biologique et les producteurs de fruits à coque terrestres

Mi-avril, le département du Lot a subi plusieurs jours consécutifs de gel après une période de chaleur dont avaient bénéficié les cultures précoces, en maraîchage, viticulture et nuciculture. Le groupement d’agriculteurs bio du Lot a réalisé un premier état des lieux des dégâts auprès de ses producteurs. En viticulture, la perte est estimée à 50 %, le raisin de table et le maraîchage semblent moins impactés.

En nuciculture, pour les variétés précoces comme La Marbot, la perte est totale et elle est estimée à 50 % pour les variétés tardives. Les noix sont une production à long terme avec de lourds investissements. Le secteur se porte mal car il a subi plusieurs années catastrophiques et ne génère aucun revenu.

Au vu des résultats, Bio 46 a organisé cette visite de terrain avec la députée afin qu’elle puisse constater les dégâts dans les noyeraies et entendre les témoignages des producteurs afin de les signaler au Parlement. Le projet de loi d’orientation agricole actuellement en discussion représente une opportunité pour transformer en profondeur les politiques agricoles traditionnelles et biologiques, et permettre une transition agroécologique véritablement indispensable face aux défis environnementaux.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le festival des Gueules Rouges enflamme le Gard
NEXT Soudaines et violentes, les avalanches printanières sont souvent sous-estimées – rts.ch