Depuis près de 30 ans, un octogénaire restaure avec passion le moulin de son enfance

Depuis près de 30 ans, un octogénaire restaure avec passion le moulin de son enfance
Descriptive text here

En Haute-Loire, sur la commune de Saint-Julien-du-Pinet, à une vingtaine de kilomètres au nord-est du Puy-en-Velay, un octogénaire est devenu l’heureux propriétaire du moulin qui a bercé son enfance. En 30 ans, il l’a entièrement restauré pour en faire un lieu de détente et de découverte, qu’il prend plaisir à faire découvrir gratuitement au public.

Au lieu-dit La Varenne, sur la commune de Saint-Julien-du-Pinet (Haute-Loire), le Moulin du Pinard est la propriété de Jacques Darne, un petit coin de paradis à la croisée des chemins.

« Ça me rappelle toute mon enfance ! »se réjouit l’octogénaire, en route vers ce lieu paisible préservé par la nature. “Ce sont des souvenirs que je n’ai pas oubliés et que je redécouvre un peu à travers la restauration du moulin.”

Depuis 28 ans qu’il y travaille, cet ancien instituteur a fait de cet espace un lieu de découverte, avec comme pièce maîtresse le célèbre moulin de son enfance, qu’il a entièrement remis en état de marche.

>>

Jacques Darne, propriétaire du moulin Pinard (Haute-Loire), prend plaisir à faire découvrir gratuitement au public le lieu de son enfance qu’il a restauré.

© Elodie MONNIER / France 3 Auvergne-Rhônes-Alpes

“C’est le cœur du système, c’est là que ça se passait jusqu’en 1960”, nous fait découvrir le passionné en nous faisant visiter la vieille bâtisse en bois. Démonstration au travail en tournant la manivelle qui active les multiples engrenages du moulin. « Avant, les agriculteurs descendaient avec un sac de céréales sur l’épaule, et une bouteille de vin dans le sac bien sûr, ce qui justifie le nom Moulin du Pinard. »




durée de la vidéo : 00h02mn14s

En Haute-Loire, sur la commune de Saint-Julien-du-Pinet, à une vingtaine de kilomètres au nord-est du Puy-en-Velay, un octogénaire est devenu l’heureux propriétaire du moulin qui a bercé son enfance. En 30 ans, il l’a entièrement restauré pour en faire un lieu de détente et de découverte, qu’il prend plaisir à faire découvrir gratuitement au public. Intervenant : Jacques Darne, propriétaire du Moulin


©L. Cluzel / E. Brot-Monnier / S. Saumon

Pendant que les machines paysannes fonctionnent, plusieurs sonneries retentissent à intervalles réguliers. « La petite cloche, c’est pour la sécurité, car le temps de broyage varie entre 40 minutes et une heure », explique le passionné. soufflez et pêchez dans la rivière qui était pleine de poissons », se souvient-il en désignant la Suissesse, le ruisseau qui borde et alimente le moulin. Avec les fortes pluies du printemps, l’eau jaillit de partout dans ce parc soigneusement aménagé, qui cache encore quelques trésors…

>
>

Moulin du Pinard, sur la commune de Saint-Julien-du-Pine (Haute-Loire), au bord de la Suissesse.

© Elodie MONNIER / France 3 Auvergne-Rhônes-Alpes

« Elle fait partie de mes petites collections, cette pièce n’existait pas avant », dit-il en désignant une machine en bois faite maison. “C’était la partie mécanique qui faisait fonctionner un grand moulin, il y a plusieurs décennies, assez loin d’ici. Cela fonctionnait avec une immense cascade sur la grande roue derrière. Mais comme je ne pouvais pas déplacer la cascade, je l’ai remplacée par une manivelle.

Il y a une petite forme de nostalgie qu’il est bon de préserver. Il ne s’agit pas de revenir en arrière, mais disons qu’il ne faut pas oublier.

Jacques Darne, propriétaire du Moulin du Pinard (Haute-Loire)

Le moulin Pinard a cessé ses activités à la fin des années 1960, témoin d’une époque où notre professeur à la retraite ne manque pas d’anecdotes. Aujourd’hui, vous pouvez découvrir le lieu en accès libre et gratuit, ou lors de visites guidées.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV après les simples et les doubles, une pluie d’arcs-en-ciel roses sublime l’Aveyron en soirée
NEXT un homme arrêté et placé en garde à vue