Colombie-Britannique | Le vaste incendie de forêt lié à la chute d’un arbre sur une ligne électrique

Colombie-Britannique | Le vaste incendie de forêt lié à la chute d’un arbre sur une ligne électrique
Descriptive text here

(Fort Nelson) Le maire d’une municipalité du nord-est de la Colombie-Britannique affirme qu’un arbre abattu par des vents violents est tombé sur une ligne électrique et a déclenché un incendie de forêt à croissance rapide, qui a forcé l’évacuation de milliers de personnes.


Publié à 14h15

Mis à jour à 18h45

Le maire de la municipalité régionale de Northern Rockies, Rob Fraser, a déclaré que la plupart des 3 500 habitants de Fort Nelson, en Colombie-Britannique, et des environs, ont été évacués depuis que l’incendie de Parker Lake s’est déclaré vendredi. mais la police frappe aux portes pour s’assurer que tout le monde sorte.

L’incendie de Parker Lake s’est étendu à près de 17 kilomètres carrés, soit plus du double des huit kilomètres carrés signalés vendredi soir, et des cartes du BC Wildfire Service montrent que l’incendie s’est approché à seulement quelques kilomètres à l’ouest des limites de la ville de Fort Nelson.

Le service 9-1-1 et les télécommunications ont également été perturbés au Yukon et dans le nord de la Colombie-Britannique. Les autorités territoriales ont demandé aux résidents de Whitehorse ayant besoin d’aide de se rendre directement au détachement local de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), aux casernes de pompiers ou aux postes d’ambulance situés dans différentes parties de la capitale. .

Une mise à jour de la municipalité régionale de Northern Rockies indique que la situation des incendies « reste volatile et évolue rapidement ». Les autorités ont exhorté tous les résidents restants de Fort Nelson à évacuer, notant qu’un bus restant de 44 places reçoit toujours des passagers qui n’ont pas d’autre moyen de partir.

Les évacuations ont commencé pour la municipalité régionale des Rocheuses du Nord et les Premières Nations de Fort Nelson vendredi soir, après que l’incendie s’est développé à 17 h 25, passant d’une taille initialement signalée d’un demi-kilomètre carré à quatre kilomètres carrés à 18 h 30, puis a continué de croître. exponentiellement depuis.

Il a été initialement demandé aux résidents de fuir vendredi vers Fort St. John, à environ 380 kilomètres au sud-est, et la mise à jour de la municipalité indique que ceux qui ont les moyens de voyager plus loin sont encouragés à voyager plus loin. 440 kilomètres au sud jusqu’à Prince George, en Colombie-Britannique, où un centre d’accueil a été ouvert.

Rob Fraser affirme que le rythme de l’incendie a depuis ralenti, les vents se calmant considérablement et réduisant la vitesse de propagation du feu.

Environnement Canada affirme que les vents autour de Fort Nelson sont tombés à environ 5 kilomètres par heure après avoir atteint 59 kilomètres par heure mercredi.

Des vents violents ont propagé la fumée de l’incendie dans le nord-est de la Colombie-Britannique et dans certaines parties de l’Alberta samedi. Edmonton fait l’objet d’un avis sur la qualité de l’air, avec des niveaux de danger évalués à plus de 10 – ou « risque très élevé » – attendus tout au long de la journée.

La météorologue Heather Rombough affirme que la majeure partie de la fumée qui recouvre la ville provient de l’incendie de forêt de Colombie-Britannique, et que les résidents devraient rester à l’intérieur ou au moins éviter toute activité intense à l’extérieur jusqu’à ce que la qualité de l’air s’améliore.

Fort Nelson est situé à l’extrême nord-est de la Colombie-Britannique, à environ 1 600 kilomètres de Vancouver.

Le BC Wildfire Service affirme que l’incendie de Parker Lake était « très visible » depuis Fort Nelson, le maire Fraser décrivant une fumée « très sombre » émergeant de l’incendie vendredi.

La municipalité régionale affirme que les évacués voyageant vers le sud ont droit à du carburant gratuit au Buckinghorse River Lodge, à 176 kilomètres au sud de la ville sur la route de l’Alaska, sur présentation d’une preuve de résidence à Fort Nelson.

Environnement Canada ne prévoit pas de pluie dans la région avant mercredi soir et prévoit seulement 60 pour cent de probabilité d’averses cette nuit et jeudi.

“Il ne semble malheureusement pas y avoir beaucoup de précipitations dans cette zone au cours des prochains jours”, a déploré M.moi Rombough. Au début de la semaine prochaine, il y en aura peut-être un peu, mais vraiment rien de significatif. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Nous transformerons ce pays »
NEXT Le Libyen Ibrahim Mutaz au coup de sifflet ! – .