l’AHQ demande des ressources supplémentaires

l’AHQ demande des ressources supplémentaires
l’AHQ demande des ressources supplémentaires

La présence croissante de sans-abri à proximité des hôtels au Québec est devenue une réalité inquiétante, non seulement à Montréal et à Québec, mais aussi dans des villes auparavant moins touchées par ce phénomène.

Depuis la pandémie, ce problème s’est intensifié, même dans les communes où le sans-abrisme était auparavant à peine visible. C’est notamment le cas dans des villes comme Alma, Saguenay, Val-d’Or, Trois-Rivières, Montmagny, Thetford Mines, Sherbrooke, Maniwaki et Percé.

Ces constats proviennent d’un sondage flash réalisé par l’Association des hôtels du Québec auprès des membres de l’industrie.

Résultats

Près de la moitié des 98 sondés confirment avoir observé la présence de sans-abri à proximité de leur établissement touristique. Parmi eux, près de 40 % déclarent que cette présence est un phénomène récent.

Cette situation crée des difficultés complexes pour les hôteliers. Les itinérants perturbent les clients, font un usage inapproprié des toilettes, occupent les espaces communs comme le hall et les couloirs, laissent des déchets par terre et certains se montrent même agressifs envers les touristes et le personnel.

La gravité de la situation oblige plusieurs hôtels à sécuriser leurs établissements en fermant leurs portes le soir.

Demandes

«Le gouvernement doit augmenter ses investissements dans les organismes de soutien aux hôteliers mais surtout dans l’aide aux personnes itinérantes», affirme Véronyque Tremblay, présidente-directrice générale de l’Association hôtellerie du Québec, par communiqué. Si la police intervient à certains endroits, ce n’est pas le cas partout. Les salariés des hôtels se retrouvent dans une situation difficile lorsqu’ils doivent intervenir sans être équipés à cet effet et sans savoir vers où diriger ces personnes.

Certains hôteliers soulignent également que le problème s’est aggravé avec la pénurie de logements.

«Nous espérons de tout cœur que notre message sera entendu», conclut l’AHQ, dans sa communication aux médias. (CP/IJL)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le démarrage des travaux de forage du projet de géothermie profonde de la Haute-Sorne est autorisé
NEXT Près d’Angers. Prolongement de la voie verte : des modifications de circulation à prévoir