des centaines de manifestants rassemblés dans le Puy-de-Dôme

des centaines de manifestants rassemblés dans le Puy-de-Dôme
Descriptive text here

Plus d’un an après la violente manifestation de Sainte-Soline contre les mégabassins, les opposants aux projets de réserves pour l’irrigation agricole sont de retour dans le Puy-de-Dôme, ce samedi 11 mai. Cette fois, les manifestants mènent une randonnée festive pour réclamer une moratoire sur ces réservoirs d’eau agricole.

Contre les mégabassins, la lutte continue. Des milliers de personnes se sont retrouvées à la gare de Chignat près de Vertaizon vers 9h30 pour une « Rand’eau ». Autrement dit, une marche itinérante contre les méga-bassins prévus dans le Puy-de-Dôme. L’ambiance est à la fête mais ils sont là pour exprimer leur opposition aux projets de création de réservoirs d’eau géants dans la plaine de la Limagne. Les manifestants partiront pour environ 8 km de marche en direction de Bouzel, l’une des deux communes où un méga-bassin pourrait voir le jour. Un long cortège composé de militants du collectif Bassines Non Merci 63, à l’origine de cette manifestation, de la Confédération Paysanne 63, des Soulèvements de la Terre et d’Extinction Rébellion 63 qui avaient apporté leur soutien au mouvement de contestation.

La veille, en ouverture du week-end de mobilisation contre les mégabassins dans le Puy-de-Dôme, une centaine de personnes s’étaient déjà rassemblées pour semer du maïs « population » sur la parcelle d’un agriculteur. Objectif : montrer qu’il est possible de produire du maïs en utilisant peu d’eau et « donc sans nécessiter la construction de mégabassins ».

En parallèle de cette randonnée, un convoi de vélos est également prévu à Clermont-Ferrand depuis la place de Jaude pour rejoindre la gare de Chignat, point de ralliement des manifestants. Juste avant le départ de la randonnée, les porte-parole des différents collectifs et associations ont réitéré leurs revendications lors d’une conférence de presse : « Nous sommes là pour montrer notre détermination face à ces projets. Nous sommes ici pour dire que nous ne voulons absolument pas que les travaux commencent. »» rappelle au micro un représentant du collectif Bassines Non Merci 63. Un représentant du mouvement écologiste Extinction Rébellion 63 ajoute : « Si nous sommes là, c’est pour lutter contre l’accaparement des terres, contre l’artificialisation des terres et surtout pour l’agriculture paysanne et la protection du vivant ».

>>

Avant le départ, les représentants des différents collectifs et associations expriment leurs revendications lors d’une conférence de presse.

© Romy Ho-A-Chuck / FTV

Des banderoles sont déployées dans le cortège où l’on voit écrite la phrase suivante : “Non aux bassins !”

>
>

Les manifestants déploient leurs banderoles pour protester contre les projets de mégabassins dans le Puy-de-Dôme.

© Romy Ho-A-Chuck / FTV

Pour rappel, la préfecture du Puy-de-Dôme n’a pas interdit cette manifestation, en revanche elle n’a pas autorisé son passage sur le territoire de Clermont-Ferrand et sur la partie nord-est du département délimité par l’A71 et l’A89, où la plupart des installations Limagrain sont localisées.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un juge s’inquiète des lenteurs judiciaires
NEXT L’état de North Sutton Road dérange les citoyens