Connexion bloquée depuis 48 heures selon nos sources, l’ARTP s’en réjouit

Connexion bloquée depuis 48 heures selon nos sources, l’ARTP s’en réjouit
Connexion bloquée depuis 48 heures selon nos sources, l’ARTP s’en réjouit

Le 30 avril 2024, Starlink a pris la décision de suspendre sa connexion Internet par satellite dans les pays où elle n’a pas encore obtenu les autorisations nécessaires. Cette action fait suite aux demandes de diverses autorités de régulation et gouvernements en Afrique et ailleurs. Des pays comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée et la République démocratique du Congo avaient déjà demandé à Starlink de suspendre ses services Internet sur leurs territoires respectifs.

Dans une déclaration adressée à certains utilisateurs, Starlink a rappelé que l’utilisation du service en dehors des zones désignées comme disponibles viole les conditions de service, entraînant une résiliation effective de la connexion à compter du 30 avril 2024, sauf si l’utilisateur ne met pas à jour son Starlink. Information sur le compte.

Cependant, SpaceX, la société mère de Starlink, assure que des efforts sont en cours pour obtenir les autorisations réglementaires nécessaires dans les pays concernés afin de rétablir le service le plus rapidement possible. En attendant, Starlink recommande aux utilisateurs de se tourner vers les régulateurs locaux de l’information, des communications et de la technologie ainsi que vers les ministères des communications pour plaider en faveur du rétablissement des services.

Cette décision place Starlink dans une position de négociation avec des régulateurs réticents, les incitant potentiellement à demander que la connectivité Internet soit rétablie ou maintenue dans leurs pays respectifs.

Au Sénégal, cette interruption inattendue a laissé de nombreux abonnés dans le flou, à la recherche d’alternatives temporaires pour rester connectés. L’ARTP, pour sa part, suit de près l’évolution de la situation, considérant cette suspension comme l’occasion de réglementer plus strictement le secteur des télécommunications et d’assurer une concurrence loyale entre les fournisseurs d’accès Internet.

Reste à savoir comment cette situation évoluera et si Starlink obtiendra les autorisations nécessaires pour rétablir son service au Sénégal et dans d’autres pays d’ici 2025, comme prévu dans leur calendrier officiel. En attendant, les utilisateurs de Starlink au Sénégal doivent faire preuve de patience et suivre de près les évolutions futures du paysage des télécommunications.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le RC Lens doit débourser plus de 50M€ pour les transferts de joueurs
NEXT Spectacle très artistique de la maternelle Félix-Aunac