Le nouveau Nutri-score modifie la notation de certains aliments – rts.ch

Le nouveau Nutri-score modifie la notation de certains aliments – rts.ch
Le nouveau Nutri-score modifie la notation de certains aliments – rts.ch

Les produits trouvés en grande surface verront leur note augmenter ou diminuer significativement selon le nouvel algorithme Nutri-score. Ainsi, la note de certains spätzli passera de « A » à « C ». Il en va de même pour les boissons à base de plantes et les boissons édulcorées. Décryptage avec l’émission On en parle.

Le Nutri-score est un logo classant les produits selon leur qualité nutritionnelle à l’aide de cinq couleurs et cinq lettres, du « A » vert foncé pour les bons résultats au « E » rouge pour les moins performants. Il apparaît sur les emballages de divers produits vendus en grande surface.

Ariane, auditrice d’On en parole, remarque un curieux phénomène en faisant ses courses : deux paquets de spätzli, dont les compositions étaient quasiment identiques, ont deux Nutri-scores différents. Le produit biologique, qui contient davantage d’œufs et de farine de blé, est classé « C ». Quant au paquet de spätzli conventionnel, contenant de la semoule de blé dur, il a reçu une meilleure note, « A ». Cette différence est en réalité due à deux évaluations différentes : le premier produit est noté selon le nouveau nutri-score, dont l’algorithme révisé a été introduit en avril 2024, et le second selon l’ancien.

Sandrine Lasserre, diététicienne indépendante à Genève et co-présidente de l’Antenne des Diététiciens Genevois (ADiGe), explique les raisons de ce changement dans l’émission On en parle vendredi : « Tous les cinq ans, il y a une révision du Nutri-score pour améliorer la qualité sur cette échelle de pondération. De nouveaux critères ont été introduits pour mieux évaluer la qualité d’un produit.

Un nouveau Nutri-score plus strict

Dans l’exemple du spätzli, celles-ci passent d’une évaluation de « A » à « C » avec le nouveau Nutri-score. Sandrine Lasserre explique pourquoi : « En gros, les points comptés comme positifs par le Nutri-score sont la teneur en fruits, légumes et protéines d’un produit. Les points négatifs sont le sucre, les mauvaises graisses et la densité calorique. Dans le cas de la composition de ces deux produits, on retrouve une faible teneur en fibres, légumes et protéines. Ces particularités sont mieux intégrées dans le nouveau système de notation.

Le Nutri-score est donc devenu plus strict. « La qualité des sucres, des protéines, des fibres et des graisses est désormais incluse. D’autres produits peuvent être impactés par ce changement de pondération, comme les jus de légumes ou les boissons végétales. Par exemple, le jus d’amande était auparavant noté à peu près à partir de ‘A’, mais sa note passera à ‘B’ ou ‘C’, car il ne contient pas de protéines», précise la diététicienne.

Analyse du sucre

Un autre changement est la prise en compte des édulcorants dans l’évaluation. Auparavant, les produits sans sucre mais contenant des édulcorants étaient très bien notés par le Nutri-score. Ce ne sera plus le cas, notamment en raison de la nouvelle pondération de la qualité du sucre. Un jus de fruit sans sucres ni édulcorants ajoutés verra également sa note améliorée par rapport aux autres.

La diététicienne tient cependant à préciser que l’évaluation Nutri-score ne prend pas en compte certains aspects, comme les portions et la place d’un produit dans l’alimentation équilibrée. « Par exemple, même si les huiles végétales sont généralement notées « D », elles ont un rôle nutritionnel important. Il faut juste faire attention à la quantité.

Sujet radio : Marie Tschumi

Adaptation web : Myriam Semaani

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV et si tu devenais la Super Mamie de 2024 ? – .
NEXT 26 recommandations pour que la catastrophe ne se reproduise plus