Pour l’Allemagne, le Canada est un pays « militairement fiable »

Pour l’Allemagne, le Canada est un pays « militairement fiable »
Pour l’Allemagne, le Canada est un pays « militairement fiable »

Le ministre canadien de la Défense nationale, Bill Blair, a rencontré vendredi son homologue allemand Boris Pistorius pour discuter des relations militaires bilatérales entre les deux pays et de leur soutien respectif à l’Ukraine face à l’invasion de la Russie.

Les deux hommes ont également discuté des moyens de renforcer la postureOrganisation du Traité de l’Atlantique NordOTAN en matière de défense et de dissuasion, y compris dans les pays baltes.

Pour l’occasion, le ministre Blair a annoncé que le Canada contribuerait 76 millions de dollars à l’initiative d’action immédiate de défense aérienne (AIDA) de l’Allemagne, en soutien à l’Ukraine.

Cette initiative, lancée par l’Allemagne en avril 2024, consiste à mettre en commun les fonds et les ressources de la communauté internationale pour acquérir rapidement des systèmes de défense aérienne et les livrer à l’Ukraine.indique un communiqué du ministère canadien de la Défense nationale.

Ces systèmes lui permettront de se défendre contre les attaques aériennes russes qui ont tué des milliers d’Ukrainiens et détruit des hôpitaux, des centrales électriques et des immeubles d’habitation.

Le Canada et l’Allemagne sont de proches alliés duOrganisation du Traité de l’Atlantique NordOTANunis par leurs relations étroites en matière de défense et leur engagement à soutenir l’Ukraine.

Les ministres Blair et Pistorius ont également discuté des priorités communes en amont du sommet de l’UE.Organisation du Traité de l’Atlantique NordOTAN qui se tiendra cet été à Washington, tout en réaffirmant la volonté des deux pays de continuer à fournir un soutien militaire essentiel à l’Ukraine à court et à long terme.

M. Blair doit également se rendre à Washington les 13 et 14 mai pour discuter de l’actualisation de la politique de défense du Canada avec son homologue américain.

Dans cette nouvelle politique dévoilée début avril, le Canada s’engage à consacrer 1,76 % de son produit intérieur brut (PIB) aux dépenses militaires d’ici 2029-2030, une augmentation par rapport aux dépenses actuelles qui représentent 1,33 %. de produit intérieur brutPIB.

Ces nouvelles dépenses restent toutefois inférieures à l’objectif de financement de 2% du budget. produit intérieur brutPIB fixé pour tous les partenaires duOrganisation du Traité de l’Atlantique NordOTAN.

Appelé à commenter la satisfaction de Berlin quant au niveau d’engagement militaire d’Ottawa envers leOrganisation du Traité de l’Atlantique NordOTAN (nouvelle fenetre)le ministre allemand a voulu défendre le Canada, saluant une relation absolument fantastique et fiable.

Je n’ai aucune raison de me plaindre de l’engagement du Canada. C’est le contraire qui se produit.

Le Canada respecte ses engagements, a assuré M. Pistorius lors d’une conférence de presse. On peut toujours compter sur Ottawa, a-t-il déclaré.

Il a également affirmé que tous les alliés sont « confrontés aux mêmes défis ». Il faut trouver de l’argent, il faut trouver du personnel, il faut augmenter notre capacité de productiona-t-il déclaré aux journalistes. Les défis sont les mêmes et chacun de nous travaille aussi dur que possible pour résoudre les problèmes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche visite le concours de robotique
NEXT Saint-Hilaire-de-Riez Sion-sur-l’Océan Plages Vendée. Température de l’eau de mer pour le dimanche 12 mai 2024 – .