La longue attente pour trouver un rendez-vous avec votre médecin dans l’Aude

La longue attente pour trouver un rendez-vous avec votre médecin dans l’Aude
La longue attente pour trouver un rendez-vous avec votre médecin dans l’Aude

l’essentiel
La fondation Jean Jaurès a publié une enquête détaillant le délai d’attente avant d’être vu par votre médecin généraliste, pédiatre, dentiste et autres spécialités dans chaque département de France. Dans l’Aude, trouver un cardiologue, un ophtalmologiste ou un dermatologue varie entre 2 et 3 mois, une perspective trop longue dans un territoire fortement impacté par les déserts médicaux.

Combien de temps faut-il pour trouver un rendez-vous avec un professionnel de santé dans l’Aude ? C’est la question que se pose la fondation Jean Jaurès qui a décomposé les délais d’attente pour consulter en sept catégories – médecins généralistes, pédiatres, dentistes, sages-femmes, cardiologues, gynécologues, ophtalmologistes, dermatologues et psychiatres. Pour mener cette enquête, l’institut a récupéré les données de Doctolib, l’application de recherche de rendez-vous. Ces statistiques regroupent plus de 200 milliards de rendez-vous en France sur l’année écoulée (2023) et par rapport aux trois précédentes.

4 à 5 jours pour prendre rendez-vous avec votre médecin généraliste

Dans ceux-ci, les délais dans le département varient en fonction de la spécialité recherchée. Prenons par exemple les médecins généralistes, toujours très sollicités par les patients. Comme chez nos voisins des Pyrénées-Orientales, la moyenne est de 4 à 5 jours pour bénéficier d’une consultation. Il s’agit de l’attente la plus basse pour le département toutes catégories confondues. Mais l’Aude n’est pas pour autant dans la moyenne nationale, selon le cardiologue nîmois qui a travaillé sur l’enquête pour la région Occitanie, Marc Villaceque : « L’attente moyenne est de 3 jours en France. Nous le faisons en fonction de rendez-vous urgents et de maladies chroniques. Autre constat, pour étayer son propos, le praticien constate des inégalités dans la répartition des médecins audois. « D’après le travail que nous avons réalisé, les médecins sont plutôt tournés vers la Méditerranée. Mais nous n’avons pas réalisé cette étude en prenant les surfaces de vie au cas par cas. »ajoute-t-il, notant que les généralistes restent mieux répartis que les spécialistes.

Lire aussi :
CAS. Médecin généraliste, dentiste, dermatologue, ophtalmologiste… les Français font face à des délais interminables pour accéder aux soins

Longue attente pour trouver un dermatologue

Et cette étude renforce le désarroi du département face aux déserts médicaux. Aude connaît un délai très long dans certaines spécialités, notamment pour trouver un cardiologue : entre 2 et 3 mois. Une attente au-dessus des territoires voisins comme les Pyrénées-Orientales et l’Hérault, selon la fondation Jean-Jaurès, qui varie entre 1 et 2 mois. « La moyenne nationale est de 42 jours, c’est un peu moins mais par rapport aux trois années précédentes, c’est seulement cette spécificité qui fait reculer pour trouver un rendez-vous. Si vous avez un symptôme, vous pouvez être détecté entre 24 et même 48 heures. »analyse le cardiologue.

L’autre difficulté pour le service est de se faire examiner par un ophtalmologiste : entre 1 et 2 mois. Mais là où le délai est le plus long, c’est pour trouver un dermatologue. Le département est l’un des deux territoires, avec le Tarn, les plus impactés : plus de 3 mois d’attente.

Pédiatre : dans la fourchette basse

De son côté, avoir rendez-vous avec un pédiatre se situe dans la fourchette basse. Avec une attente allant de 1 à 7 jours. En France, de nombreuses régions comptent moins de cinq pédiatres, le délai d’attente n’est donc pas répertorié. Concernant les dentistes, l’Aude s’inscrit dans la lignée des départements voisins. Autrement dit, il s’agit d’un délai compris entre 15 jours et 1 mois.

Enfin, pour avoir rendez-vous avec une sage-femme, les patientes doivent attendre entre 8 et 14 jours, comme pour les Pyrénées-Orientales.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Sénégal renforce son registre social pour une meilleure inclusion
NEXT Le français au Nouveau-Brunswick