7 000 fêtards réunis lors d’une rave party dans le Maine-et-Loire

7 000 fêtards réunis lors d’une rave party dans le Maine-et-Loire
Descriptive text here

Quelque 7 000 personnes se sont rassemblées ce vendredi 10 mai pour une rave party non déclarée dans le sud-est du Maine-et-Loire, qui a débuté dans la nuit de mercredi à jeudi, a appris l’AFP auprès de la préfecture.

Quelque 7 000 personnes se sont rassemblées vendredi pour une rave party non déclarée dans le sud-est du Maine-et-Loire, qui a débuté dans la nuit de mercredi à jeudi, a appris l’AFP auprès de la préfecture.

“Il est compliqué de donner une fréquentation précise en raison de l’absence d’organisateur (…) Cependant, sur la base des reconnaissances aériennes et terrestres, le nombre de participants est estimé à plusieurs milliers”, a ajouté la préfecture. du Maine-et-Loire, estimant le total à « pas encore 10 000, probablement autour de 7 000 personnes ».

Pas de victimes ni d’accidents, selon la préfecture

« Notre plus grande préoccupation est d’éviter tout type d’incident. A ce stade, il n’y a pas de victimes ni d’accidents de la route. Le secteur est bien couvert par la gendarmerie», a-t-il précisé. -elle a estimé.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les premiers fêtards avaient convergé vers le secteur de Parnay “pour organiser illégalement une fête gratuite sur des terres agricoles”, a indiqué jeudi la préfecture dans un communiqué.

Rave party non déclarée

Cette “rave party non déclarée se déroule actuellement au sud de Souzay-Champigny sur un terrain dégagé et durera jusqu’à dimanche”, a prévenu cette petite commune voisine sur sa page Facebook, mettant en garde ses habitants contre les nuisances sonores et les flux de personnes inhabituels.

Le préfet du Maine-et-Loire a pris mardi un arrêté interdisant les rassemblements festifs, tout comme ceux des départements voisins qui s’attendaient à ce type de rassemblement en ce week-end du Pont de l’Ascension.

Meilleurs articles

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Décider du lieu de l’Eurovision en septembre est « trop tard »
NEXT En alerte rouge, la Meurthe-et-Moselle attend la crue de la Vezouze