Un concierge de centre jeunesse accusé de proxénétisme

Un homme de 36 ans arrêté la semaine dernière pour proxénétisme et agression sexuelle sur une jeune fille de 14 ans était un employé du CISSS de Laval et travaillait comme concierge à la Maison des jeunes de Laval, a-t-on appris La presse.


Publié à 1h08

Mis à jour à 5h00

La Sûreté du Québec a diffusé un communiqué, lundi, pour annoncer l’arrestation de Serge-André Exil-Florestal. Le Lavallois a été placé sous garde et a comparu devant un juge du palais de justice de Gatineau, où il a été accusé de proxénétisme d’une personne de moins de 18 ans, de contact sexuel, de production de pornographie juvénile et d’agression sexuelle sur mineure.

Selon des documents judiciaires, la victime présumée était âgée de 14 ans et aurait été sous son influence entre novembre 2023 et février 2024. M. Exil-Florestal l’aurait poussée à offrir des services sexuels contre paiement à Laval et à Gatineau.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

La Maison des jeunes de Laval

Selon une Source proche du dossier, l’adolescent était en fuite. Elle correspond exactement au type de clientèle vulnérable hébergée à la Maison des jeunes de Laval. Elle aurait été contactée sur la candidature Snapchat.

Pour le moment, les agissements reprochés à M. Exil-Florestal ne semblent pas liés à son emploi. La Sûreté du Québec affirme toutefois que son enquête démontre que l’accusé « aurait pu avoir d’autres victimes et aurait pu communiquer avec elles via les réseaux sociaux ». Les policiers invitent également « toute personne ayant des informations sur Serge-André Exil-Florestal ou ses agissements » à se manifester. L’enquête a été confiée à la Brigade Intégrée de Lutte contre le Proxénétisme.

Suspendu de son travail

Au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, on rapporte avoir été informé de la situation le 2 mai et avoir suspendu Serge-André Exil-Florestal. Ce dernier travaillait depuis un an « en entretien ménager dans différents secteurs de la Maison jeunesse », indique par courriel la porte-parole du CISSS, Marie-Ève ​​Despatie-Gagnon.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

La cour intérieure de la Maison des jeunes de Laval

« Face à cette situation, les acteurs restent à l’affût des réactions et éventuelles dénonciations de la part des jeunes. Ils ont le pouvoir de les soutenir. Les employés du programme jeunesse et de la protection de la jeunesse sont tenus de signaler toute situation dépassant le cadre éthique, qui mettrait en danger la sécurité ou le développement d’un enfant », note M.moi Despatie-Gagnon.

Cela confirme que le casier judiciaire du trentenaire avait été vérifié avant son embauche, comme pour tout salarié.

[Serge-André Exil-Florestal] n’avait pas de casier judiciaire au moment de son embauche.

Marie-Ève ​​Despatie-Gagnon, porte-parole du CISSS de Laval

M. Exil-Florestal demeure détenu à Gatineau pour le moment. Il doit revenir devant un juge ce vendredi pour déterminer s’il peut être libéré sous conditions pour la suite de la procédure judiciaire. Son avocat, M.e Andrew Smith-Grégoire, n’a pas souhaité discuter des conditions qui pourraient lui être imposées, mais a confirmé qu’il était en discussions avec le procureur de la Couronne à cet effet. “Nous sommes au début des procédures, nous ne ferons aucun commentaire pour le moment”, a-t-il expliqué.

Le proxénétisme en 2016

En 2016, la Maison des jeunes de Laval fait l’actualité après que trois jeunes femmes qui y étaient hébergées se sont enfuies et se sont retrouvées dans un réseau de prostitution. À l’époque, le CISSS de Laval reconnaissait que la Maison des jeunes était un « vivier potentiel » de proxénètes compte tenu de la vulnérabilité de la clientèle qui y était hébergée. L’établissement se dit « très préoccupé » par le fait que des proxénètes recrutent des jeunes filles via les réseaux sociaux.

Présidente sortante du Syndicat des travailleurs du CISSS de Laval, Marjolaine Aubé avait alors pris la parole parce que sa fille avait fait partie des victimes. Le fait qu’un agent de nettoyage de la maison des jeunes ait été arrêté pour proxénétisme est « regrettable », a-t-elle déclaré. Mmoi Aubé souligne que compte tenu de la vulnérabilité des jeunes qui y sont hébergés, l’établissement constitue une cible de choix pour les proxénètes.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

La présidente sortante du Syndicat des travailleurs du CISSS de Laval, Marjolaine Aubé, en 2016

« C’est sûr qu’ils trouvent tous les moyens pour y entrer. Le CISSS a le devoir de vérifier les antécédents avant l’embauche, mais aussi d’effectuer des contrôles [par la suite] “, elle dit.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Trois heures d’attente au tunnel du Saint-Gothard en raison des embouteillages de Pentecôte – rts.ch
NEXT Alerte rouge aux inondations – Actualités – .