nouveaux tags sur la façade de la rédaction de Radio BIP à Besançon

nouveaux tags sur la façade de la rédaction de Radio BIP à Besançon
Descriptive text here

Dans la nuit du 3 au 4 mai 2024, des tags et symboles racistes ont été apposés sur la façade de Radio BIP, média indépendant basé à Besançon, en référence à la mort du jeune Matisse, poignardé à Châteauroux fin avril. Une semaine après les événements, la direction a dénoncé un climat de haine inquiétant.

« Putain d’antifasciste, justice pour Matisse ». Cinq mots de couleur rouge sang, dessinés au pistolet. A côté de cette phrase, une autre étiquette : celle d’une croix celtique, symbole repris par des groupes d’extrême droite. Samedi 4 mai au matin, c’est ce que les salariés de Radio BIP, média local implanté à Besançon depuis 25 ans, ont découvert sur la façade de leurs locaux.

C’est arrivé dans la nuit du 3 au 4 mai» explique Dominique Goetz, directrice de la radio. “Il s’agit clairement d’un geste raciste et fasciste, porté par des individus d’extrême droite qui sont perturbés par notre ligne éditoriale fondée sur les droits de l’homme.« .

Les médias indépendants sont malheureusement habitués à ces attaques racistes. Depuis plusieurs années, Radio BIP est régulièrement victime de ces agissements. “Nous avons déjà eu des étiquettes à croix gammée, des carreaux éditoriaux cassés, des autocollants racistes. ajoute Dominique Goetz. « Et les menaces de l’extrême droite, on ne les compte plus. Mais là, on est sur une action liée à l’actualité« .

Cette nouvelle, c’est la mort du jeune Matisse, 15 ans, poignardé à Châteauroux fin avril après une altercation avec un autre adolescent. Un jeune du même âge et sa mère ont été mis en examen. Ils sont tous deux de nationalité afghane et résident légalement en . A côté des cérémonies d’hommage et des marches blanches, ce triste fait divers a été repris par de petits groupes d’extrême droite.

Les dernières balises s’inscrivent dans le cadre de l’instrumentalisation de la mort de Matisse. Chaque fois que nous avons une triste nouvelle de ce genre, nous constatons une multiplication de ces actes. Ils sont de plus en plus forts, c’est ça qui est inquiétant.

Dominique Goetz,

directeur d’antenne de Radio BIP

Ironiquement, cet acte coïncide avec la Journée de la liberté de la presse.» indique Radio BIP dans un communiqué. “Cela renforce notre objectif de fournir des responsables et équilibrées sur des questions cruciales en matière de droits de l’homme.« .

En réponse, les médias ont reçu de nombreux soutiens, comme celui de l’association Reporters sans frontières, du Syndicat national des journalistes (SNJ) ou du Comité de vigilance antifasciste de Besançon (CVAB).

Le but de ces néo-nazis est d’empêcher la liberté de s’informer et de s’exprimer, tout en semant la haine. C’est la démonstration des intentions de leurs auteurs : gouverner par l’intimidation et la menace, sans aucun respect des libertés individuelles et collectives.

Comité de vigilance antifasciste de Besançon

Des réactions quirenforcer notre détermination à poursuivre notre travail» poursuit Dominique Goetz. “Nous sommes plus solidaires que jamais, même s’il devient compliqué d’exercer notre métier avec le climat mondial qui entoure notre société« .

Radio BIP a déposé une pré-plainte en ligne auprès de la police le 4 mai pour « dégâts fascistes ». “Nous aimerions que les autorités agissent après toutes ses attaques et intimidations» dénonce le directeur de l’antenne. “On a l’impression de ne pas être pris au sérieux et de ne pas être protégé. Allons-nous attendre un drame pour réagir ?

► A LIRE AUSSI : Meurtre de Matisse. Tags racistes sur la façade d’une association d’aide aux migrants : « Non à l’immigration », « association complice »

Pour rappel, d’autres actes de ce type, liés à la mort de Matisse, ont été signalés en France. A Montpellier (Hérault), des tags racistes ont été retrouvés sur la façade d’une association d’aide aux migrants : «Non à l’immigration“, “association de complices« .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Faut-il craindre pluies et inondations cette semaine du 13 mai 2024 ? – .
NEXT La SAT rouvre ses portes à Montréal après 14 mois de travaux