au bout du suspense, Aigues-Mortes s’impose face à Moussac

au bout du suspense, Aigues-Mortes s’impose face à Moussac
au bout du suspense, Aigues-Mortes s’impose face à Moussac

Cette finale de Coupe Gard-Lozère, entre Aigues-Mortes et Moussac, restera dans l’histoire. Le leader de R1 s’est imposé aux tirs au but (3-3, 6 à 5) face à une équipe de Moussac championne de D2 et passée tout près du doublé Coupe/Championnat.

Et soudain, le mur jaune et noir éclata de rire… jaune. L’attaquant Martin Abbou vient de prendre à contre-pied le gardien de Moussac Molinier, transformant le 6ème tir au but d’Aiguë-Mortais. Celui de la délivrance pour un leader de R1 qui s’est fait très peur face au champion de D2 (3-3, 6 tirs au but à 5), remportant son 7e titre dans l’épreuve en même temps qu’il conservait son titre.
A Vauvert, dans son organisation, le FCV a été à la hauteur de sa position de leader en R2. Et sur le terrain du Radyelevtch, cette finale fut sans doute « l’une des plus belles de l’histoire » selon Francis Anjolras lui-même, président du District depuis… 1980.

Héroïque, Moussac est revenu trois fois pour marquer

Entre Aigues-Mortes et Moussac, les quatre divisions n’existaient que sur le papier. Menée à trois reprises – d’abord avec une superbe reprise de Sellam (1-0, 25e), puis grâce à un doublé de Keita (2-1, 33e ; 3-2, 50e) – l’USSA pensait avoir fait le plus dur partie.

Mais à chaque fois, les hommes de Devuono se sont serrés les coudes. Par Valentin Donadille (1-1, 30e), Billange (2-2, 45e+3) et le capitaine Pages, aidés par une sortie approximative du dernier rempart de Ligali, lobés des vingt mètres (3-3, 68e). Un gardien remplaçant d’Aigues-Mortis qui, lors de la séance fatidique, fera pleurer les Moussacois et leurs 200 supporters, avec Rebbani et Billange qui ont échoué dans leur tentative.

Yohan Borg, le détenteur du record

Contrairement à Abbou, qui a transformé la phrase. Irrévocable pour Moussac, rookie à ce stade de l’épreuve et dont le palmarès restera vierge. L’attaquant de l’USSA compte désormais quatre titres dans la compétition. A une longueur du coach, Yohan Borg, “numéro un”, sourit l’adjoint Guillaume Ruiz en référence au nombre de victoires du technicien, seul au sommet avec cinq trophées.

Borg, Aigues-Mortes : « C’est toujours bien de laisser son nom cinq fois sur la liste »

YOHAN BORG (ENTRAÎNEUR AIGUES-MORTES) : « Compte tenu du début que nous avons pris et de la complaisance, il y avait une équipe qui jouait pour sa vie et une équipe qui jouait avec retenue. Après, c’est fini pour nous, on ne retiendra que la victoire. Bravo à Moussac, qui s’est donné. Concernant moi, comme je l’ai dit l’année dernière, je suis un compétiteur et c’est toujours bien de laisser son nom cinq fois (record) au palmarès d’une compétition.
ADRIEN DEVUONO (ENTRAÎNEUR MOUSSAC) : « Il y aura forcément une déception, car nous avons failli la heurter. Nous étions devant aux tirs au but, après c’était un peu la loterie. On aurait pu aller jusqu’au bout, mais c’est comme ça. Je suis fier de tout le monde.

FICHE DE DONNÉES

MOUSSAC (D2) : 3
AIGUES-MORTES (R1) : 3

5 tirs au but à 6.
Stade Radyelevich (honneur).

Mi-temps: 2-2.
Arbitre: Yasser Touil.
Objectifs pour Moussac : V. Donadille (30e), Billange (45e+3), Pages (68e).
Objectifs pour Aigues-Mortes : Sellam (25e), Keita (33e, 50e).
Tirs au but Moussac : réussi par Rey, G. Donadille, v; Donadille, Abdelmalek, Guiraud. Les échecs par Rebbani, Billange.
Tirs au but d’Aigues-Mortes : réussis par Fangier, Keita, Fontanelli, Bouchité, Dumazert, Abbou. Manqué par Derrar.
MOUSSAC : Molinier – Raphanel, Rey, G. Donadille, Billange – Pages (cap.), Rebbani – Gillot, Abdelmalek, Gaillard – V. Donadille. Remplaçants : Guiraud, Lamrani, Sendra.
AIGUES-MORTES : N. Ligali – Belhadj, Derrar, Bouchité – Dumazert, Keita, Fangier, Fontanelli – Sellam – Abbou, Farhi. Remplaçants : Peres, Grossi, Boukili.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la foule est là malgré la pluie
NEXT Enda Energie-Sénégal honorée – Lequotidien