Sèvres à l’aube d’un chantier XXL

Sèvres à l’aube d’un chantier XXL
Descriptive text here

Par Marie-Amélie Marchal
Publié le

10 24 mai à 7h14

Voir mon actualité
Suivez l’actualité parisienne

En réflexion depuis près de dix ans, le réhabilitation du centre ville de Sèvres (Hauts-de-Seine) a franchi une étape décisive dans sa réalisation. Samedi 4 mai 2024, la cérémonie officielle de signature des conventions « Cœur de Sèvres » entre la Ville, le Département, Grand Paris Seine Ouest et l’entreprise publique locale d’aménagement Val de Seine a permis de conclure Phase Opérationnelle.

Grégoire de La Roncière, maire divers droite de Sèvres, revient sur Actualités parisiennes sur le projet et le calendrier des travaux à venir.

Fin de la station service en août prochain

Construit dans les années 1960/1970, le centre-ville vieillissement Et bétonné de Sèvres connaît une seconde jeunesse. “Verdissement maximum”, création d'”îlots de fraîcheur”, le maire de Sèvres salue la consultation des habitants qui a permis “de nourrir le projet”.

La réhabilitation du centre-ville passera en premier lieu par fermeture de la station service BP. « Depuis 2018, nous avons demandé à BP de mettre fin au bail – la mairie est propriétaire du terrain. Nous avons gagné notre cause et BP cessera son activité en août 2024», explique l’édile.

Une phase de Assainissement des sols au moins jusqu’en février 2025.

Une toute nouvelle halle de marché

A la place de la gare, un nouvelle halle de marché sera érigé. Sa construction nécessitera également destruction du pont du 8 mai 1945 qui enjambe l’avenue de l’Europe. Pour remplacer l’axe, une deuxième route d’accès depuis la rue principale sera créée.

« Il sera de taille similaire à l’actuel, réparti sur deux niveaux et avec le même nombre d’étals », poursuit le maire. Des services et des commerces devraient également s’implanter dans le nouveau bâtiment, côté avenue de l’Europe.

Vidéos : actuellement sur -

Le projet de 2021 prévoyait de déplacer le marché au rez-de-chaussée du centre administratif, mais la consultation des commerçants a révisé les plans initiaux.

La halle actuelle sera ensuite démolie. Sur cette emprise sera créé un lieu public avec « des jeux pour enfants, des commerces et de nombreuses plantations » promet Grégoire de La Roncière.

40 millions d’euros d’investissement

« Tout ce projet est déjà financé », rassure le maire. Sur le 40 millions d’euros pour investir, 18 millions d’euros ont été apportés par la municipalité, 9,8 millions d’euros par le GPSO pour les espaces publics et 3,5 millions d’euros par le département. Auxquels s’ajoutent les 2,5 millions d’euros issus des cessions d’entreprises créées par la ville et d’autres cotisations, versées notamment par la région Île-de-France.

Le calendrier devrait être le suivant :

  • fin 2024 : assainissement des sols sur le site de la station service BP
  • 2026 : construction de la deuxième route d’accès
  • 2027 : destruction du pont du 8 mai
  • 2028 : début de la construction du marché
  • 2029 : livraison de la nouvelle salle
  • 2023/2031 : inauguration de la nouvelle place publique à la place de l’ancien marché

« C’est un très beau projet », s’enthousiasme Grégoire de La Roncière. Le vieux centre-ville a duré soixante ans, à nous de concevoir celui qui durera les soixante prochaines années. »

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Environnement Canada adopte le modèle de la Colombie-Britannique pour avertir des risques liés à la fumée
NEXT dix ans de succès selon cette commune du Val-d’Oise