davantage de permis de conduire suspendus par erreur

davantage de permis de conduire suspendus par erreur
davantage de permis de conduire suspendus par erreur

Les conducteurs québécois continuent de faire l’objet de fausses interdictions de conduire en raison de dossiers erronés qui ne sont toujours pas résolus depuis le virage numérique de la SAAQ il y a 15 mois.

Sur les 8 200 dossiers où de telles erreurs ont été constatées, près d’un tiers n’ont toujours pas été corrigés.

Les permis suspendus ne seraient pas le seul problème, alors que d’autres pannes ont également été constatées pour le stockage d’une voiture ou encore des retraits bancaires automatiques qui ne s’arrêtent pas.

«Cela entraîne une surcharge de personnes qui doivent se présenter au comptoir alors qu’ils ne devraient pas le faire et cela entraîne des délais supplémentaires», a expliqué Christian Daigle, président du Syndicat de la service public et parapublic du Québec (SFPQ).

Ce dernier espère plus de transparence de la part de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), qui devrait fournir des données réelles sur toutes les situations problématiques.

«La SAAQ devrait faire des démarches auprès des usagers de la route qui posent problème, ce n’est pas aux gens de rappeler», a-t-il déclaré en entrevue à LCN jeudi.

Celui qui représente les employés derrière les comptoirs de la SAAQ a également rappelé d’être courtois avec eux, puisqu’ils ne sont pas responsables des déboires du site Internet.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bourgogne, Périgord, Cantal… Pour une résidence secondaire entre nature et patrimoine
NEXT Un café-galerie-vinothèque-jardinerie à venir sur la 3e Avenue