à la recherche de connaissances et de partenariats

La mission économique menée par Naval Québec en Finlande touche à sa fin, mais elle pourrait être le signe d’un nouveau départ pour plusieurs entreprises québécoises.

En Europe du Nord, depuis lundi, une quarantaine d’entrepreneurs de l’industrie maritime canadienne, dont 25 québécois, visitent des chantiers navals finlandais et des fournisseurs spécialisés dans la construction navale.

Leur objectif ; créer des accords entre les entreprises des deux pays et s’inspirer du savoir-faire finlandais.

La délégation en visite à l’Université Aalto, qui effectue des tests de navigation dans des conditions polaires simulées.

Photo : Facebook / Naval Québec

Un partenariat entre Naval Québec, anciennement l’Association des fournisseurs des chantiers navals Davie Canada, et Finnish Maritime Industries aurait même été créé, selon un communiqué diffusé en début de semaine. Il devrait être conclu d’ici le 15 juin et vise améliorer le développement des compétences, le transfert de connaissances et le renforcement des capacités pour répondre aux demandes changeantes de l’industrienous écrivons.

C’est débordant. Il y a ici des idées étonnantes pour nos entrepreneurs. Il y a des exemples à suivre. Nous sommes conscients qu’en Finlande, l’écosystème de la construction navale est extrêmement soudé. Tout le monde se connaît. Cela signifie qu’il existe une grande entraide entre les chantiers et les membres de la chaîne d’approvisionnement.» affirme le président-directeur général de Naval Québec, Pierre Drapeau en entrevue à l’émission Première heure.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Vue d’une partie du chantier de construction Davie, lors de travaux d’entretien (photo d’archive)

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Selon lui, le développement des liens d’affaires pourrait améliorer l’offre de services des entreprises québécoises. Cela pourrait garantir que les navires que nous devons produire au Canada dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale soient produits à temps, à moindre coût et avec un niveau de qualité excessivement élevé.

Le Chantier Davie, à Lévis, a été intégré à la Stratégie en avril 2023. Il devrait ainsi avoir accès à des contrats de plusieurs milliards de dollars. L’entreprise a également acquis fin 2023 le chantier finlandais Helsinki Shipyard Oy (HSO), un important fabricant de brise-glaces.

C’est à l’avantage du chantier Davie qu’un groupe d’entreprises viennent ici pour renforcer leurs connaissances et lorsque Davie ou d’autres chantiers auront des appels d’offres à faire, ils pourront trouver des entreprises québécoises qui répondront à leurs besoins.

Une citation de Pierre Drapeau, président-directeur général de Naval Québec

S’inspirer de la Finlande pour combler les lacunes ici

Les chantiers navals canadiens doivent souvent se tourner vers l’étranger pour obtenir certains produits et services, car la chaîne d’approvisionnement nationale ne répond pas à la demande, indique Pierre Drapeau, à propos des navires de la marine.

Dans le cas des brise-glaces, il estime que le défi est moins grand. Technologiquement, c’est un peu moins complexe que la marine et nous avons plus de fournisseurs potentiels. La Finlande est un champion dans la construction de brise-glaces, alors quand vous venez ici, vous rencontrez des gens qui s’y connaissent.a-t-il précisé.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Le port d’Helsinki, Finlande (photo d’archive).

Photo : Radio-Canada / Olivier Lemieux

PIB en Finlande», «texte»: «C’est très inspirant pour nos entrepreneurs qui viennent ici pour apprendre et nouer des liens d’affaires car ici, au Canada et au Québec, nous avons des entreprises qui cherchent de l’information et qui veulent développer leur expertise comme ici. Le secteur naval représente une part importante du PIB en Finlande”}}”>C’est très inspirant pour nos entrepreneurs qui viennent ici pour apprendre et nouer des liens d’affaires car ici, au Canada et au Québec, nous avons des entreprises qui recherchent de l’information et qui souhaitent développer leur expertise comme ici. Le secteur naval constitue une part importante du PIB en Finlandeexplique M. Drapeau.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les patriotes exilés en Australie célébrés à Montréal
NEXT Retrouvailles en force au plus grand salon mondial des nouvelles technologies