CRHA Canada récompense Chantal Lamoureux

CRHA Canada récompense Chantal Lamoureux
CRHA Canada récompense Chantal Lamoureux

La distinction Fellow CRHA reconnaît la contribution et l’implication d’une personne à la croissance et au rayonnement de la profession par son leadership, sa réputation, ses compétences et ses réalisations.

Chantal Lamoureux est en effet reconnue pour « son leadership remarquable, sa capacité à rassembler des individus issus de divers horizons afin de stimuler le développement personnel et organisationnel », souligne l’Institut dans son communiqué publié pour annoncer la nouvelle.

Alors qu’elle n’est à la tête de l’Institut que depuis novembre 2020 et malgré la pandémie, Chantal Lamoureux a réussi à prendre sa place et exerce déjà une grande influence sur la profession de Pl. Ailette.

Elle a ainsi participé au changement d’identité de l’Institut, lui a permis d’acquérir le Guide des compétences pour Fin. Pl., un outil qui façonnera la profession dans les années à venir, et a tissé des liens avec les universités pour tenter d’inciter les jeunes à accéder à la profession.

Si elle admet que son implication auprès de l’Institut a sûrement été un des éléments qui lui ont valu cette reconnaissance, Chantal Lamoureux souligne que ce n’est certainement pas la seule chose qui a joué dans la balance.

« C’est certainement un des éléments qui a été reconnu. Au fond, ils reconnaissent que j’ai un impact sur toute une profession, mais je pense que c’est aussi l’ensemble du travail », dit-elle.

«J’ai eu la chance de participer à de beaux projets, comme la création de l’Académie Banque de Montréal dans les années 1990», explique celle qui a également travaillé pour la STM et Hydro-Québec et qui est aussi très impliquée dans la communauté. secteur.

Elle reste néanmoins humble. Elle dit que ses succès sont dus à sa capacité à s’entourer et à consulter les parties prenantes. « Travailler avec les gens, je pense que c’est aussi ma marque de fabrique. Les problèmes sont complexes. Il faut voir les choses sous différents angles. C’est pourquoi, même à l’Institut, dans tous les projets que nous réalisons, je prends toujours le temps de discuter avec des gens sous différents angles, de bien comprendre et de prendre en considération leurs opinions. »

« Je dis souvent que je travaille pour et avec les gens », conclut-elle.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un vigneron audois élu président des Vignerons Indépendants d’Occitanie
NEXT La Suisse disposera de la plus grande flotte de chargement de camions d’Europe