Québec prévoit en former 200 de plus par année dès cet automne

Québec prévoit en former 200 de plus par année dès cet automne
Québec prévoit en former 200 de plus par année dès cet automne

Le gouvernement Legault prévoit désormais former près de 200 médecins de plus par année, en ouvrant dès cet automne les vannes des admissions en médecine à l’université.

Il veut ainsi tenir sa promesse, faite en 2022, de recruter 660 nouveaux médecins d’ici la fin de son deuxième mandat.

Dès la rentrée scolaire 2024-2025, et pour les trois prochaines années, un total de 1 165 postes seront ouverts dans les différentes facultés de médecine de la province.

Photo d’archive, Stevens LeBlanc

C’est 196 de plus qu’à la rentrée scolaire 2022. Le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux précise qu’en 2018, avant l’arrivée au pouvoir de la CAQ, les inscriptions étaient plafonnées à 830 postes par année.

La CAQ avait déjà commencé à augmenter les inscriptions, mais le gouvernement accélère la cadence avec la nouvelle politique triennale adoptée hier.

«Le nombre de nouvelles inscriptions a été déterminé en tenant compte de divers facteurs, dont la capacité de formation des facultés de médecine, la réorganisation du réseau de la santé et des services sociaux et les projets de campus délocalisés», explique le cabinet dans un communiqué. Le journal j’en ai reçu une copie.

Pénurie de médecins

Le gouvernement espère qu’en augmentant ainsi le nombre d’admissions, il pourra répondre plus rapidement à la pénurie, qui prive encore des centaines de milliers de Québécois d’un médecin de famille.

• Lire aussi : 2,3 millions de Québécois sans médecin de famille : « Nous ne sommes pas des connards », plaide un médecin tout juste retraité de la RAMQ à 69 ans

Environ un tiers des médecins de la province ont plus de 60 ans, selon le Collège des médecins.

Toutefois, rien ne garantit que l’augmentation des admissions se traduira par un plus grand nombre de médecins de famille.

Ce printemps, Le journal a rapporté que près d’une centaine de postes avaient été boudés et laissés vacants par les habitants.

Le cabinet estime néanmoins que les nouvelles mesures mises en place pour réduire la paperasse et permettre la retraite progressive, par exemple, contribuent à rendre la médecine familiale plus attrayante pour les étudiants.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Rolle, le retour des mineurs en Suisse
NEXT spectacles, contes et Fête de la Nature – .