Ottawa investira à nouveau dans le projet Elysis, confirme François-Philippe Champagne

Ottawa investira à nouveau dans le projet Elysis, confirme François-Philippe Champagne
Ottawa investira à nouveau dans le projet Elysis, confirme François-Philippe Champagne

Le ministre de l’Innovation, de la Science et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a indiqué mercredi que son gouvernement s’apprêtait à investir à nouveau dans la technologie Elysis.

Nous allons certainement faire cette annoncea indiqué le libéral lors de la dernière séance du Comité de l’industrie et de la technologie.

Il répondait au député de Jonquière, Mario Simard, qui lui avait demandé à trois reprises si le gouvernement fédéral allait desserrer encore les cordons de la bourse.

J’aime les choses claires. Y aura-t-il bientôt une participation fédérale dans la technologie Elysis ?» a demandé le Bloc lors de sa troisième intervention.

Le gouvernement Trudeau a déjà accordé 80 millions de dollars pour le déploiement du procédé Elysis, développé par Rio Tinto et Alcoa, qui devrait permettre de produire de l’aluminium sans émissions de carbone. Le Québec a investi le même montant.

François-Philippe Champagne n’a pas précisé le montant qui serait versé, mais a assuré M. Simard qu’il serait invité à l’annonce. Je t’inviterai, mais je ne peux pas annoncer toutes les bonnes nouvelles dans la même journéeil a dit.

Mario Simard a demandé à François-Philippe Champagne si le gouvernement fédéral allait desserrer encore les cordons de la bourse pour Elysis.

Photo : Sophie Lavoie/Le Quotidien

Pour Mario Simard, cet investissement fédéral est une bonne nouvelle pour la région. Nous attendions cela depuis longtemps. […] De voir que M. Champagne s’est engagé publiquement à dire qu’il y aura une participation fédérale à l’annonce qui sera faite sur les cuves d’essais Elysis, j’accueille cela avec beaucoup d’enthousiasme..

Le député de l’opposition espère cependant que des conditions seront imposées à Rio Tinto pour maximiser les bénéfices régionaux.

Nous espérons que les produits associés à la fabrication de l’aluminium seront fabriqués dans la région pour assurer la prospérité de nos entreprises.il cite à titre d’exemple.

En mars, Mario Simard avait pourtant décritindécent demandes de financement de la part de l’industrie de l’aluminium pour accélérer le développement d’Elysis.

Québec devrait également accorder des sommes, selon Mario Simard, qui est en discussions étroites avec la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Pour l’heure, aucun calendrier de déploiement à grande échelle d’Elysis n’a été mis sur la table. Rio Tinto assure toutefois que son objectif est de le déployer au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Observatoire

Interrogé sur la mise en place d’un observatoire de l’aluminium, François-Philippe Champagne a souligné qu’il avait consulté le gouvernement du Québec et qu’il n’y avait pas de consensus.

Ce que je comprends, c’est que si M. Champagne a parlé de l’observatoire à ses homologues québécois, c’est parce qu’il appuie l’idée. Nous avons déjà eu le soutien du ministre régional rappelle M. Simard, qui y voit une avancée dans le dossier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV enquête sur la « disparition inquiétante » d’une jeune fille de 15 ans
NEXT dans la berline des frères B., des confidences recueillies sur écoute