Pierre Fitzgibbon ne s’engage pas à terminer son mandat

Pierre Fitzgibbon ne s’engage pas à terminer son mandat
Pierre Fitzgibbon ne s’engage pas à terminer son mandat

Pilier du gouvernement Legault, le superministre Pierre Fitzgibbon refuse de s’engager à terminer son mandat actuel. Tout au plus promet-il de tenir ses engagements, avant de tirer sa révérence.

Ministre de l’Économie et de l’Énergie, entre autres, Pierre Fitzgibbon est revenu mercredi sur ses récents propos au journal. Offres.

« Je préfère m’en tenir à deux mandats. Je serais plus jeune que Biden, mais je pense que nous devrions laisser [place] prendre en charge. J’y crois”, a-t-il déclaré.

Pierre Fitzgibbon a 69 ans, alors que le président américain a déjà fêté 81 bougies.

Respectez vos engagements

Dans les couloirs de l’Assemblée nationale, le ministre a laissé planer le doute sur son avenir politique. “Quand je démissionnerai demain matin, vous le saurez”, a-t-il déclaré aux journalistes.

«Je vais terminer les promesses que j’ai faites à M. Legault», a-t-il assuré.

Cela inclut son projet de loi visant à accélérer le développement électrique du Québec, qui doit être déposé d’ici la fin de la session.

Le secteur des batteries, avec les projets de Northvolt et GM notamment, fait aussi partie de l’héritage qu’il souhaite concrétiser avant de quitter la vie politique.

Lors d’une deuxième mêlée de presse, M. Fitzgibbon a toutefois précisé qu’il pourrait rester en fonction pour un troisième mandat, s’il ne parvient pas à livrer la marchandise d’ici là.

départs

Le départ du superministre serait une mauvaise nouvelle pour le premier ministre François Legault, qui a vu récemment certains proches collaborateurs quitter le bateau.

«Pierre est là pour tout le mandat», a assuré M. Legault lors d’un point de presse après le départ de son ministre.

Il y a trois semaines, le whip du gouvernement Éric Lefebvre a quitté le caucus caquiste pour se présenter sous la bannière conservatrice aux prochaines élections fédérales.

Cette semaine, c’était au tour du directeur des relations avec les médias, Manuel Dionne, d’annoncer son départ pour se joindre à la Fédération des médecins spécialistes, en pleine négociation avec le gouvernement.

Il s’agit du quatrième départ en quelques semaines du cabinet du Premier ministre.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Haut-Rhin : des caisses de bananes cachaient un trésor inimaginable
NEXT Dans le sud des Yvelines, « la médecine de ville est dans une situation dramatique »