Addiction Neuchâtel autorise Les Hirondelles à s’installer temporairement à Pontareuse – rts.ch – .

Addiction Neuchâtel autorise Les Hirondelles à s’installer temporairement à Pontareuse – rts.ch – .
Addiction Neuchâtel autorise Les Hirondelles à s’installer temporairement à Pontareuse – rts.ch – .

La Fondation Neuchâtel Addictions et le collectif Les Hirondelles ont trouvé un accord concernant les locaux de Pontareuse, à Boudry (NE). Les négociations ont abouti à la signature d’un contrat de prêt officialisant la présence du collectif à partir de mercredi.

L’affaire a défrayé la chronique dans le canton de Neuchâtel, et au-delà, entre fin mars et début avril. Le collectif Les Hirondelles avait illégalement pris possession des locaux du domaine de Pontareuse, propriété de la Fondation Addiction Neuchâtel, a rappelé cette dernière mercredi dans un communiqué.

Suite à la plainte pénale déposée par la fondation, le collectif a accepté de quitter les lieux pour « rétablir un équilibre dans le dialogue visant à formaliser leur présence sur le site », dans les conditions fixées par Addiction Neuchâtel. Le collectif est désormais constitué en association, « Les Hirondelles et ses ami-exs ».

>> Relisez : Le collectif des Hirondelles quittera lundi le site de Pontareuse à Boudry

Rencontres et échanges

Les Hirondelles pourront ainsi s’installer sur une partie du domaine et temporairement, précise le communiqué. Dans le détail, le 8 avril, la Fondation Addiction Neuchâtel a rendu ses conditions quant à la présence future du collectif pour développer les activités maraîchères sur le domaine de Pontareuse.

Ces conditions n’ayant pas été remplies dans le délai imparti, suite à la plainte pénale, le collectif a finalement quitté les lieux une semaine plus tard. Dès lors, des échanges ont eu lieu entre les représentants de la Fondation et le collectif.

Aujourd’hui, après trois réunions et de nombreux échanges, la fondation constate que les conditions requises sont réunies. En effet, outre la constitution du collectif en association au sens des articles 60 et suivants. du Code Civil Suisse, les éléments liés à l’occupation illégale initiale ont été réglés.

Jusqu’à fin novembre 2025

Le contrat concerne un appartement ainsi que les locaux et dépendances de la ferme du domaine, ainsi qu’une salle de réunion. Il est également convenu que l’association pourra poursuivre son activité maraîchère sur la parcelle déjà exploitée, en accord avec les agriculteurs déjà soumis à un contrat avec la fondation.

L’association a été informée que sa présence sur place reste temporaire, le temps que les projets de la fondation puissent être réalisés. Le contrat de prêt s’étend jusqu’au 30 novembre 2025, note le communiqué. Il est renouvelable d’année en année, sous préavis de six mois en cas de résiliation.

ats/asch

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les élèves d’un lycée du Maine-et-Loire sous le choc après le coup de couteau d’un enseignant
NEXT John Armleder vient au musée Barbier-Mueller