VIDÉO. A Saint-Girons, en Ariège, l’herbe est toujours plus verte dans les métiers agricoles

VIDÉO. A Saint-Girons, en Ariège, l’herbe est toujours plus verte dans les métiers agricoles
VIDÉO. A Saint-Girons, en Ariège, l’herbe est toujours plus verte dans les métiers agricoles

l’essentiel
Le CFPPA de Saint-Girons, en Ariège, a organisé récemment des journées portes ouvertes sur les formations qu’il dispense, en alternance ou en formation continue. Panorama.

Démonstration de coupe de bois à la tronçonneuse, de coupe de troncs à la hache ou encore de conduite de troupeaux de moutons avec un chien de berger. Le temps d’une matinée, samedi dernier, le parking jouxtant les locaux du CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) s’est transformé lors d’une matinée portes ouvertes, sans oublier le petit marché de producteurs à l’intérieur des bâtiments, la faute à une météo incertaine.

Des portes ouvertes aux métiers agricoles et forestiers, parfois insoupçonnés, proposées par le CFPPA Ariège-Comminges, qui dispose de deux antennes à Saint-Gaudens et Saint-Girons autour du site principal de Pamiers. «Nous formons des adultes et des apprentis à différents métiers dans quatre secteurs principaux», explique Frédéric Vavasseur, le directeur de l’établissement.

Spécialité berger-vacher

En effet, le CFPPA propose des filières générales de production agricole, de maraîchage, d’élevage, de plantes aromatiques et médicinales, de grandes cultures, mais aussi des formations plus spécifiques comme le pastoralisme. « Nous sommes fiers d’avoir l’une des cinq formations proposées aux bergers et vachers en France. »

Il offre également des formations en exploitation forestière (bûcheron et opérateur de machine), ainsi qu’une toute nouvelle filière en sylviculture et entretien des espaces boisés. Autant de découvertes car si le centre accueille des jeunes en alternance via l’apprentissage, il propose également des formations continues dans le cadre de la reconversion des adultes.

Formation à distance et alternance

« Nous disposons également d’un troisième parcours de formation, ouvert et à distance, ajoute le directeur, sur la production agricole et forestière. Sur le certificat d’exploitation agricole pro-responsable, nous formons plus de deux cents personnes par an réparties un peu partout dans le monde.

Si historiquement le site de Saint-Girons est principalement dédié à la formation continue, il s’ouvre à l’alternance. Plus d’une cinquantaine d’adultes sont accueillis dans le cadre d’une reconversion aux métiers agricoles, à travers des stages d’une durée généralement de dix mois, souvent intenses.

Les métiers agricoles et forestiers sont globalement recherchés, même si le directeur concède une recrudescence depuis le Covid de ces personnes en reconversion professionnelle, aux profils très variés, souhaitant « changer de vie et qui réalisent un projet de vie à travers des métiers qui font du bien ». sens.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Grève des pharmaciens : à quoi s’attendre en Vendée ?
NEXT Quand la pluie cessera-t-elle à Paris ? Estimations météo pour le retour du soleil