Les « Cent-Suisses », un cousin de la Garde suisse en visite au Vatican – Portail catholique suisse

Les « Cent-Suisses », un cousin de la Garde suisse en visite au Vatican – Portail catholique suisse
Les « Cent-Suisses », un cousin de la Garde suisse en visite au Vatican – Portail catholique suisse

Du 6 au 8 juin 2024, la célèbre Garde suisse pontificale a reçu au Vatican un autre « corps d’élite » suisse : les « Cent-Suisses », un « corps » de figurants travaillant habituellement lors de la célèbre Fête des Vignerons de Vevey. Cette confrérie joyeuse et paisible, forte de son « cousinage » avec la garde personnelle des pontifes, fut reçue en grande pompe dans le plus petit État du monde.

Sur la place Saint-Pierre, où ils ont défilé ce 8 juin au son de leurs fifres et tambours, les cinquante valeureux du corps des Cent-Suisses ne sont pas passés inaperçus. Non sans confusion : ils sont Suisses, ils portent également des uniformes rayés calqués sur ceux de la Renaissance italienne, avec un panache rouge, et sont armés d’une hallebarde scintillante. « Ce sont les Gardes Suisses ! s’exclame une Italienne qui, comme beaucoup, en est venue à admirer de plus près l’approche fière de cette entreprise.

« D’une certaine manière, elle n’a pas tort », s’amuse Stéphane Krebs, le commandant de cette compagnie unique. «Nous sommes des Gardes suisses, mais pas la Garde suisse», souligne-t-il, tout en expliquant que le style de l’uniforme rouge et blanc de son corps s’inspire de celui de l’armée personnelle des pontifes.

Nommé d’après un corps d’élite des rois de France entre 1471 et 1792

La troupe des Cent-Suisses existe depuis 1865 et prend le nom d’un des nombreux corps de mercenaires d’élite mis à disposition par la Confédération helvétique tout au long de son histoire. Les Cent Suisses formaient en effet le corps d’élite des rois de France entre 1471 et 1792, lorsqu’ils furent massacrés par les révolutionnaires alors qu’ils défendaient Louis XVI aux Tuileries. Il fut même temporairement rétabli entre 1814 et 1830 et exporté vers d’autres royaumes.

L’actuelle compagnie des Cent-Suisses, costume rouge et blanc aux couleurs nationales, est aujourd’hui un « corps d’élite » non militaire participant à la célèbre Fête des Vignerons de Vevey, fête traditionnelle organisée quatre à cinq fois par an. siècle dans cette ville au bord du lac Léman, depuis la première édition en 1819. Il est reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO depuis 2016.

«Rejoindre les Cent-Suisses est plus facile que de faire partie de la Garde Suisse», assure Stéphane Krebs. Pour servir sous ses ordres, il suffit d’être originaire de la région de Vevey et de mesurer plus de 1,80 m – connaître quelqu’un dans l’organisation de la Fête des Vignerons peut aussi aider. Et c’est aussi moins fatigant, puisque le service a lieu environ tous les 15 à 30 ans – la prochaine édition est estimée pour 2035.

Garde suisse et « soldat » des Cent Suisses

Garde suisse entre 2016 et 2021, Alexandre Furrer a vécu cette séquence avec émotion, lui qui porte une double casquette depuis qu’il avait obtenu une dérogation pour rejoindre les Cent-Suisses en 2019, dernière édition qui célébrait le bicentenaire de la Fête des Vignerons. A cette occasion, la Garde Suisse était l’invitée d’honneur le jour principal de l’événement, le 1er août.

Les soldats rouges et blancs leur avaient réservé un «accueil chaleureux», assure celui qui a participé au déplacement, «et la Garde suisse avait initialement prévu de leur rendre la pareille en 2020, mais la pandémie a mis un terme au projet, et nous puis j’ai attendu longtemps une nouvelle invitation. «Cela a finalement pu se faire, et je dois dire que nous avons été très bien accueillis», se réjouit-il, confiant avoir ressenti le statut privilégié que leur offrait la présence de la Garde suisse au sein du Vatican.

Le programme de ce voyage, en préparation depuis un an, était bien rempli. Arrivés dans la nuit du dimanche 5 mai, les Cent Suisses ont assisté dans un lieu bien en vue à la cérémonie d’investiture de leurs compatriotes de la Garde Pontificale. Le lendemain, ils ont eu droit à une visite guidée du Vatican qui leur a permis de découvrir les quartiers de la Garde Suisse, de monter au sommet du dôme, puis de traverser les jardins du petit État.

Une rencontre émouvante avec le Pape

Enfin, mercredi, ils ont pu assister à l’audience générale dans un bon endroit, installé juste devant le Pape au pied de la place de la basilique Saint-Pierre. A la fin de cet événement, les Cent Suisses ont salué le pontife et ont pris une photo avec lui.

Les Cent Suisses rencontrent le pape François, le 8 mai 2024 | © Imédia

«C’était un moment très fort, un des plus forts que j’ai jamais vécu», confie Stéphane Krebs peu après la rencontre, visiblement ému. « Le pape nous a simplement remerciés », assure-t-il. Il lui a offert lui-même une colombe forgée spécialement pour l’occasion par une artiste locale, Bertille Laguet, qui fabrique habituellement leurs armes. « Une colombe, parce que c’est un pape de la paix », explique le commandant.

Après l’audience générale, les Cent Suisses ont défilé sur la place Saint-Pierre puis ont rejoint les quartiers de la Garde Suisse en rangs et en musique, sous le regard admiratif et étonné de milliers de pèlerins et de touristes. «On se sent un peu chez nous», confie avec joie Charles, 72 ans et ancien membre des Cent-Suisses, venu accompagner ses camarades.

Une cloche alpine en signe d’amitié

Dans la cour des gardes suisses, avant de repartir dans la soirée pour leur pays, les soldats rouges et blancs ont célébré une dernière fois leur amitié avec les gardes jaunes et or. Et le commandant Krebs a solennellement remis au commandant de la Garde suisse Christoph Graf une cloche alpine traditionnelle gravée en souvenir de leur amitié. (cath.ch/imedia/cd/lb)

© Centre Média Catholique Cath-Info, 05/08/2024

Les droits sur tout le contenu de ce site sont enregistrés auprès de Cath-Info. Toute diffusion de texte, de son ou d’image sur quelque support que ce soit est payante. L’enregistrement sur d’autres bases de données est interdit.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Coups de sabre, machette… deux adolescents blessés dans une rixe à Taverny
NEXT lourde redevance pour les propriétaires de centres commerciaux situés dans ces villes