le grand chassé-croisé des autocars landais

le grand chassé-croisé des autocars landais
le grand chassé-croisé des autocars landais

1 Christian Ortega rebondit chez Réal Chalossais

Comme l’annonçait récemment Sud Ouest, dix mois après son arrivée, Christian Ortega ne sera plus sur le banc du Stade Montois la saison prochaine. « Un coup de poignard dans le dos » pour le principal concerné. « La fin d’un cycle » pour Thomas Félix, son futur ex-président. Une séparation sur fond de colère mais qui ne l’a pas empêché…

1 Christian Ortega rebondit chez Réal Chalossais

Comme l’annonçait récemment Sud Ouest, dix mois après son arrivée, Christian Ortega ne sera plus sur le banc du Stade Montois la saison prochaine. « Un coup de poignard dans le dos » pour le principal concerné. « La fin d’un cycle » pour Thomas Félix, son futur ex-président. Une séparation sur fond de colère mais qui ne l’a pas empêché de rebondir très vite. Ce mercredi midi, Réal Chalossais a officialisé son arrivée pour la prochaine saison sur ses réseaux pour remédier au départ de Rémy Conderanne.

2 Éric Billy-Diwongui au Stade Montois

Du côté de la préfecture, le nom de son successeur n’a pas tardé à être dévoilé. Il s’agit d’Éric Billy Diwongui, l’entraîneur de l’ASCH où il a « beaucoup appris ». « Il faut savoir partir. Il faut démarrer un nouveau projet», estime celui qui vient de passer 9 ans dans le club bleu et blanc, dont 6 à la tête de l’équipe première. Un départ dans le plus profond respect entre les deux parties. Une décision prise en toute fin de saison. «Je vis dans le moment présent. Je ne prévois pas. » Rien ne le prédestinait à rejoindre le club des jaunes et noirs.

«Étant libre, j’ai accepté de leur donner mon accord car, à moyen terme, je trouvais le projet intéressant», explique-t-il. Trois axes ont facilité sa prise de décision : « Les dirigeants souhaitent créer un lien sportif entre les jeunes du club et les seniors. Ils souhaitent également remettre l’accent sur la formation des jeunes joueurs. Il y a enfin une volonté de capitaliser sur ce qui existe déjà, d’essayer de créer un groupe avec des joueurs qui veulent jouer au Stade Montois, et de s’inscrire dans un projet global et collectif. » Des arguments sportifs et un défi « existant » qu’il a hâte de relever. « Un entraîneur doit se remettre en question. Je n’ai pas peur de le faire. »

2 Condéranne quitte Réal pour l’ASCH

Des propos partagés par son successeur. Un transfuge de Réal Chalossais. Après 10 ans au club et, comme son ami, 6 ans sur le banc de l’équipe phare, Rémy Condéranne a décidé de mettre un terme à son aventure. « J’ai dit aux managers en début de saison que j’entraînais l’équipe depuis 6 ans et qu’il fallait apporter un petit quelque chose de nouveau. Donc soit on réussissait à monter en Nationale 2, soit je prenais ma retraite d’entraîneur à la fin de la saison. Il ne faut pas faire l’année trop longtemps. » Là aussi, c’est le bon moment pour repartir avec des souvenirs plein la tête. « Une aventure humaine » avec « beaucoup de rencontres ». Un chapitre se ferme, l’histoire n’est pas terminée. « Nous nous reverrons avec beaucoup de plaisir. Il faudra juste que je fasse attention à ne pas me tromper de vestiaire», rigole-t-il. Direction l’autre bout de la Chalosse. Une passation de pouvoir comme un symbole. « Avec l’ASCH et Eric, on a fait quelque chose d’un peu nouveau, je pense. Nous avons fait une formation commune.


Rémy Condéranne a passé 10 ans chez Réal.

Philippe Salvat / SUD OUEST

3 Oyhanondo dans les Landes du Grand Dax

Du côté du Grand Dax, ça bouge aussi. Et pas seulement en coulisses. Alors qu’Adour Dax a récemment refusé de s’unir à Dax-Gamarde pour se regrouper au sein du CTC, l’actuel adjoint à la DGB, Jean-Baptiste Oyhanondo a été choisi pour succéder à Sébastien Juncaa.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 173 personnes arrêtées après une action militante devant les locaux d’Amundi
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités