La Suisse versera 10 millions à l’UNRWA

La Suisse versera 10 millions à l’UNRWA
La Suisse versera 10 millions à l’UNRWA

La Suisse va actuellement verser 10 millions de francs à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). Le Conseil fédéral a pris cette décision mercredi après des mois de polémique.

Ce versement constitue une réponse à l’appel à l’aide humanitaire lancé par l’UNRWA, écrit le gouvernement dans un communiqué. Il est destiné exclusivement à Gaza pour couvrir les besoins les plus urgents de l’organisation, pour la période d’avril à décembre 2024 : nourriture, eau, hébergement, soins de santé primaires et logistique.

À Gaza, 2,3 millions de personnes, dont 1,7 million de personnes déplacées, dépendent de l’aide d’urgence. Les Nations Unies alertent sur le risque imminent de famine. Le Conseil fédéral « reconnaît cette situation d’urgence ».

Décision suspendue

L’UNRWA est dans la tourmente depuis les accusations d’Israël visant l’agence et certains de ses employés, accusés de soutien direct au Hamas lors des attentats sanglants du 7 octobre. Différents pays donateurs avaient suspendu leurs contributions à l’UNRWA en janvier en raison de ces accusations. Beaucoup d’entre eux ont depuis repris leurs paiements.

Initialement, la Suisse devait verser 20 millions de francs pour 2024. Ces fonds sont suspendus depuis décembre dernier, dans l’attente d’une décision du Conseil fédéral. Ces derniers devaient consulter les commissions de politique étrangère, selon la volonté du Parlement.

S’adressant aux médias, le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi a précisé que les 20 millions constituaient le budget réservé à l’UNRWA. Le Conseil fédéral a décidé de débloquer des fonds pour cette organisation deux fois par an. Il y aura donc une deuxième décision cette année.

Rapport Colonna

La décision actuelle tient compte des conclusions du rapport du groupe d’examen indépendant dirigé par l’ancienne ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, poursuit le gouvernement. Ce rapport visait à examiner la neutralité de l’UNRWA.

Il note que l’organisation dispose d’un système de surveillance solide. Il formule cependant 50 recommandations pour renforcer davantage la neutralité de l’organisation, notamment dans les domaines de la communication, du matériel pédagogique et de l’utilisation des infrastructures.

Les commissions de politique étrangère du Parlement devront se prononcer sur la contribution suisse. Récemment, celui du Conseil national avait recommandé au Conseil fédéral de débloquer une partie des 20 millions prévus. Mais elle exige également que la Suisse ne verse plus d’argent à l’UNRWA à moyen terme.


ats

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un système de sécurité et de sauvetage impressionnant
NEXT Marne – Santé – Une grève « historique » pour les pharmaciens de la Marne