JUSTICE L’ex-prince de la nuit place une balise sous la voiture de sa femme

JUSTICE L’ex-prince de la nuit place une balise sous la voiture de sa femme
JUSTICE L’ex-prince de la nuit place une balise sous la voiture de sa femme

Cet homme, désormais à la retraite, se dirige péniblement vers la barre du tribunal correctionnel. Il est poursuivi pour atteinte à la vie privée par captation, enregistrement et localisation en temps réel de son épouse. Il avait caché une balise sous le véhicule de la mère de ses enfants avec qui il vivait depuis 25 ans et dont il était en train de se séparer. Il a placé à deux reprises des marqueurs sous sa voiture afin de connaître ses actes. La justice lui reproche ces actes répréhensibles de janvier à juin 2023.

J’étais en dépression complète, je ne supportais pas d’être seul», explique celui qui a fait danser et s’amuser des générations de Nîmois dans sa discothèque du centre de Nîmes. Une discothèque qui a brûlé. Une enquête est en cours mais la piste criminelle est évoquée.

Le prévenu a le visage caché par un masque, signe d’un covid de longue durée et de graves difficultés de santé qui l’obligent notamment à nécessiter une assistance respiratoire. “Il n’était pas enfant de chœur, il a fait toute sa carrière dans le monde de la nuit. Mais depuis les événements, il a eu de graves problèmes de santé et a frôlé la mort. Les relations se sont améliorées avec Madame», fait valoir la conseillère de la partie civile, Maître Valérie Bach, qui joue la carte de l’apaisement.

Il a connu la célébrité, il avait beaucoup d’argent, beaucoup d’amis aussi, mais aujourd’hui il est seul. Il faut souvent du temps pour gravir le sommet de l’échelle, mais la chute est rapide, terrible, apocalyptique.», ajoute Maître Audrey Moyal pour le prévenu. “Il a passé 32 ans à la tête d’une discothèque établie dans la rue à Nîmes, un établissement qui a brûlé, une vie qui s’est effondrée avec son épouse. Aujourd’hui, il est seul.ajoute l’avocat du Gard.

L’ex-prince de la nuit, inconnu de la justice jusqu’à cette affaire pénale, a finalement été condamné à 3 mois de prison avec sursis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La gare de Montricher sera transfigurée
NEXT Le Petit Journal – Tarn et Garonne – 28/05/2024 – Le Petit Journal – .