Avis de démolition d’un moulin historique à Lévis

Avis de démolition d’un moulin historique à Lévis
Avis de démolition d’un moulin historique à Lévis

La Ville de Lévis a publié des avis de démolition de deux bâtiments du moulin Gosselin, la dernière scierie du genre encore debout sur son territoire. Action Patrimoine s’oppose à cette destruction en adressant une lettre au greffe, dont Radio-Canada a obtenu copie.

L’organisation avait également anticipé cette décision en mars. Après avoir constaté des signes de détérioration, il presse la Ville d’agir pour sauver le moulin dont le plus ancien bâtiment date de 1835.

Le moulin ne bénéficie pas du statut patrimonial, mais il faisait déjà partie de la liste des bâtiments patrimoniaux de Lévis, jusqu’à son retrait en 2013. Le moulin et la maison sont toujours décrits comme bâtiments patrimoniaux dans les avis publics de la Ville.

Les terrains et les bâtiments appartiennent aux Entreprises Lévisiennes qui ont présenté des demandes de démolition à la Ville de Lévis le 30 avril. Des demandes de démolition sont demandées pour deux bâtiments, soit la maison et le moulin.

Conformément à la réglementation en vigueur, les personnes qui souhaitent s’opposer à la délivrance de permis de démolition disposent d’un délai de dix jours pour le faire en adressant leurs arguments par écrit au greffe.

Dans sa lettre, Action Patrimoine soutient que les Entreprises Lévisiennes avaient la responsabilité d’entretenir et de réparer le moulin, conformément au Règlement sur l’occupation et l’entretien des bâtiments de la Ville de Lévis.

La situation est connue depuis des années et force est de constater que l’application de la réglementation n’a pas été effectuée par la Ville de Lévis. Il est inacceptable qu’un immeuble de cette valeur soit acheté, sans être correctement entretenu, et fasse ensuite l’objet d’une demande de démolition parce que son état s’est détérioré.écrit l’organisation dans sa lettre.

Contactées par courriel dimanche, les Entreprises Lévisiennes n’avaient pas encore répondu au moment de la publication pour faire part de leurs commentaires.

Héritage historique

Construit en 1835, le moulin borde la rivière Beaurivage à Saint-Étienne-de-Lauzon. Il fut exploité à partir de 1871 par la famille Gosselin jusqu’en 1970 qui l’utilisa pour abattre des arbres.

Albert Rousseau sur la passerelle menant au Moulin des Arts (photo d’archive).

Photo : Secteur des archives privées de la Ville de Lévis

Puis, le peintre Albert Rousseau l’acheta. Il y fonde le Moulin des Arts qui devient également un lieu d’enseignement et d’ateliers artistiques. Ce centre d’art a fermé ses portes en 1997.

Avec les informations de Flavie Sauvageau

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pas de rave party ou free party sans déclaration ce week-end dans le Finistère, prévient le préfet
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités