Drôme – Romans-sur-Isère – Deux monstres métalliques enjambent la Savasse

Drôme – Romans-sur-Isère – Deux monstres métalliques enjambent la Savasse
Drôme – Romans-sur-Isère – Deux monstres métalliques enjambent la Savasse

Le chantier de la Savasse avance à un bon rythme et suit le calendrier prévu. L’installation de deux monstres métalliques de 20 tonnes, des passerelles, le 23 avril, le prouve.

Depuis le 22 mars, date à laquelle les pompes se sont arrêtées, la Savasse ne coule plus ni dans ses sarcophages ni dans ses canalisations. Il suit un itinéraire provisoire. » Nous avons créé un espace de vie de 30 mètres de large. La rivière dansera dans son lit qui peu à peu, au gré des crues, se formera. Nous avons remis en place de vieilles souches d’arbres qui seront des points durs et qui ne disparaîtront pas. Cela permettra de ralentir le débit et de créer des espaces de vie où poissons et amphibiens s’installeront. », souligne Lionel Messas, chef de projet. Car l’un des objectifs du chantier est la renaturation d’un espace bétonné. La nature reprend donc ses droits.

Il y a 80 ans, la rivière, polluée par les déchets des tanneries, était recouverte sur 700 mètres et coulait à travers une galerie artificielle. Le projet phare de la commune, le chantier de découverte de la Savasse, d’un montant de 11,7 millions, vise à remettre la Savasse à l’air libre sur ses 250 derniers mètres. Tel un moteur, le projet dynamise le quartier de Presle. Selon Lionel Messas, «un quart des propriétaires ont réalisé des travaux sur leur bien. On pourrait imaginer que des entreprises s’installeraient et ouvriraient des terrasses sur une berge réaménagée avec un espace piétonnier, une piste cyclable, des jardinières et des coins salons..

Lire :

Romans-sur-Isère – La Savasse retrouve progressivement sa liberté

Romans-sur-Isère – Une imposante machine entre en scène

Un calendrier tenu

Malgré les derniers mois de pluie et cinq à six inondations empêchant les travaux pendant deux ou trois jours », la fin des travaux est toujours prévue pour décembre 2024. Mardi 23 avril, comme prévu par l’avancement des travaux, deux passerelles métalliques de 32 et 29 mètres de long, 3 mètres de large et pesant 20 tonnes ont été posées. Le projet urbain vise à relier les quartiers qui ne communiquaient pas », souligne le chef de projet. Ainsi, l’un d’eux est placé au niveau de l’escalier Josaphat qui sera réhabilité et qui ouvre sur la rue Pêcherie. Le second sera en face d’un escalier qui reste à construire à la place d’un ancien bâtiment détruit. L’escalier mènera à la rue de Clérieux et reliera le centre-ville via la Côte Cadeaux. Fabriquées par l’entreprise chabeuilloise ADM, les passerelles sont arrivées en kit. Si l’installation ne prend que dix minutes, une préparation minutieuse est effectuée au préalable. Nous avons dû couper une voie de circulation. C’est compliqué, les pièces s’emboîtent et il faut tout régler au millimètre près », précise le chef de projet. Les passerelles doivent toujours être recouvertes d’un platelage en bois. Mais avant de les utiliser, il faudra être patient et attendre la fin du projet.

Lire :

Romans-sur-Isère – Ça va bien pour Savasse


#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La chanteuse libanaise Hiba Tawaji a conquis le monde
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités