Mathieu Lacombe constate la forte activité dans les studios Mels

Il y avait beaucoup d’activité dans les studios Mels 2 et 3, lundi à Montréal, lors de la visite du ministre de la Culture et des Communications, Mathieu Lacombe, qui souhaitait voir l’impact préliminaire de la hausse du crédit d’impôt pour services de production cinématographique ( CSPC), qui a augmenté de 20 à 25 % dans le dernier budget québécois.

Actuellement, plusieurs projets hollywoodiens sont en tournage dans la métropole, dont le film d’action Au secours avec les acteurs Ryan Reynolds et Kenneth Branagh, ainsi que la série AppleTV+ La dernière frontièreavec Jason Clarke et Dominic Cooper, qui pourrait entraîner des retombées économiques à long terme dans la Belle Province si elle s’étend sur plusieurs saisons.

Le président de Mels, Patrick Jutras, le ministre de la Culture et des Communications, Mathieu Lacombe, et le président-directeur général de Quebecor, Pierre Karl Péladeau ont pu discuter, lundi, lors d’une visite aux studios Mels, à Montréal.

Photo Agence QMI, Joël LEMAY

À l’Office du cinéma et de la télévision du Québec, la PDG Christine Maestracci a déclaré à l’Agence QMI qu’il faudra attendre encore quelques mois pour mesurer les effets concrets du crédit d’impôt bonifié.

« Il y a un cycle de décision qui peut durer jusqu’à 12 mois. Mais la hausse du crédit d’impôt est un outil extraordinaire», estime Mme Maestracci, qui fait beaucoup de démarchage commercial aux États-Unis.

Montréal, il faut le souligner, se bouscule avec Toronto pour trouver sa place.

«Les studios sont en mode prudence et il faut un peu plus de temps pour prendre des décisions», a-t-elle ajouté, estimant que les 5 % supplémentaires peuvent faire la différence avec l’Ontario, dont le crédit d’impôt demeure à 21,5 % pour les dépenses de production admissibles.

Bernard Larivière de l’AQTIS 514 IATSE), le président-directeur général de Quebecor Pierre Karl Péladeau, le ministre de la Culture et des Communications Mathieu Lacombe, le président-directeur général du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ) Christine Maestracci, vice-présidente aux affaires institutionnelles de Quebecor Jad Barsoum et président de Mels Patrick Jutras.

Photo Agence QMI, Joël LEMAY

Patrick Jutras, qui dirige les studios Mels, était à Los Angeles la semaine dernière pour expliquer les tenants et les aboutissants du crédit d’impôt porté à 25 %. Il a visité huit studios à cette occasion.

“Le téléphone sonne davantage depuis l’annonce, mais rien n’est confirmé, nous n’avons pas de réservations fermes pour l’automne, pour la simple raison qu’il y a d’énormes contractions à Hollywood, et là-bas il y a une potentielle grève des techniciens de scène après le grève des écrivains et des acteurs l’année dernière. Les discussions sont très avancées pour l’automne, et si elles se confirment, nous serons presque à pleine capacité.

Le ministre Lacombe, qui a visité les installations en compagnie du président-directeur général de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a reconnu qu’en même temps que son gouvernement augmentait le crédit pour services de production cinématographique (CSPC), il réduisait l’aide allouée aux effets spéciaux et à l’animation ( effets visuels). Il a vu par hasard le mur d’écrans LED mesurant 65 pieds de large et 20 pieds de haut dans le studio de production virtuelle ultramoderne.


Le ministre de la Culture, Mathieu Lacombe.

Photo Agence QMI, Joël LEMAY

Il a déclaré que la réduction des aides aux effets spéciaux et à l’animation était une « question de choix ».

“Je sais que les gens sont peut-être moins contents”, a déclaré le ministre, ajoutant du même souffle que “les discussions ne sont pas terminées”.

Pierre Karl Péladeau et Mathieu Lacombe ont également visité le plateau deIndéfendabletandis que l’équipe a débuté ce lundi le tournage de la 3ème saison du quotidien judiciaire.

« Nous sommes heureux de voir que le gouvernement du Québec est à l’écoute de l’industrie et travaille à améliorer nos positions avec des crédits d’impôt. […] C’est de l’argent qui vient de l’extérieur, donc c’est bon pour la balance commerciale et, économiquement parlant, c’est extrêmement avantageux pour le Québec», a déclaré l’homme d’affaires.

A noter que le plateau de tournage Karaté Kid 4 – Jackie Chan et Ralph Macchio sont en ville – est installé au Grandé Studio et la 4ème saison de la série Fantôme devrait être tournée cet été à Montréal, tout comme la série Obsession de Prime Vidéo.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ils louent un hélicoptère pour retrouver leurs chiens
NEXT Déclaration finale. Les recommandations adoptées par le Congrès national de l’Institution socialiste des élus municipaux et professionnels visent à redonner de la valeur aux institutions élues