SUISSE – Roman Josi a disparu des radars ! – .

L’entraîneur principal Patrick Fischer a donc remanié son équipe en vue de la préparation des Championnats du monde à Prague et Ostrava. Il a convoqué six nouveaux joueurs pour les Mondiaux, tandis que dix autres ont été contraints de quitter le groupe. Comme pour toute sélection, il y a du grain à moudre et les commentaires divergents sont légion. Pourquoi as-tu choisi Christian Martia eu beaucoup de mal en séries éliminatoires, mais a renvoyé chez lui le très talentueux Dominique Egli, Par exemple? Pour quoi Andrés Ambuehl et pas Tanneur Richard Ou Tyler Moy?

On verra également que le champion 2022/23, Genève-Servette, n’a plus un seul joueur sélectionné. Contrairement à Lausanne et Fribourg qui ont perdu deux joueurs et Bienne un seul. Les clubs majoritaires ? Zoug envoie quatre représentants en République tchèque, Davos, Zurich et Berne trois, un Luganais complète la phalange qui pourra compter sur cinq représentants de la LNH.

Mais l’absence la plus dommageable, espérons qu’elle ne soit que temporaire, est celle de Romain Josi. La clé de voûte de l’équipe de Suisse ne figure pas dans cette sélection qui compte déjà 24 joueurs. Et pas un mot dans le communiqué pour expliquer l’absence du capitaine des Predators de Nashville, alors que son départ était annoncé il y a quelques jours. Le défenseur bernois n’a plus porté le maillot rouge avec une croix blanche depuis 2019.

En fait, l’annonce était un peu prématurée, Nashville n’ayant apparemment pas (encore ?) sorti son joueur. Pourtant, avec ou sans Josi, la Suisse n’est plus la même équipe. Il faut espérer que cette absence de la liste n’est vraiment qu’une question de temps… très court.

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Conseil national veut donner 15 millions pour l’Euro féminin organisé en Suisse
NEXT En Colombie-Britannique, 25 jeunes meurent d’une overdose chaque année depuis 5 ans