L’Île-du-Prince-Édouard souhaite avoir une production locale de maisons modulaires

L’Île-du-Prince-Édouard est à la recherche d’une entreprise de construction de maisons modulaires préfabriquées à implanter dans la province.

Le gouvernement provincial a lancé vendredi un appel à manifestation d’intérêt auprès des entreprises de construction.

La province est prête à offrir des sites où pourraient être installés des logements standardisés ainsi que des incitations financières, à condition que l’entreprise consacre la majorité de sa production au marché insulaire pendant cinq ans.

Sam Sanderson, directeur général de la Construction Association of Prince Edward Island, estime que la solution à la crise du logement réside dans la construction de maisons modulaires. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Pour Sam Sandersondirecteur général de l’Island Construction Association, la construction de logements modulaires préfabriqués sur l’île représente l’une des solutions à la crise actuelle.

C’est une excellente idée. Une des choses que j’ai toujours dit, c’est que ce type de construction devrait être mis au premier plan.

Une citation de Sam Sanderson, directeur général de l’Island Construction Association

Selon la province, la construction de maisons modulaires permettrait de réaliser les avantages d’une construction, d’une utilisation des matériaux, d’une main-d’œuvre et d’une énergie efficacespeut-on lire dans l’appel à manifestation d’intérêt.

La possibilité d’étendre notre secteur manufacturier local à la fabrication de maisons modulaires apporte non seulement une valeur économique à notre province, mais aussi une contribution positive directe aux communautés insulaires.souligne le ministre de l’Économie, Gilles Arsenault dans un communiqué.

Des économies

Bien que Sam Sanderson reconnaît les avantages de l’habitation modulaire, il souligne que les coûts et les délais de construction peuvent varier d’un modèle à l’autre.

Le directeur général aimerait voir une étude qui déterminerait si l’utilisation d’unités modulaires permet réellement d’économiser de l’argent par rapport à la construction traditionnelle.

L’appel à manifestation d’intérêt précise toujours que l’entreprise sélectionnée devrait mettre en œuvre des processus et/ou des technologies pour atteindre la rentabilité.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Le ministre fédéral du Logement, Sean Fraser, et ses homologues de l’Île-du-Prince-Édouard, Rob Lantz, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, John Lohr et Jill Green, se sont rencontrés à Halifax le 15 janvier 2024 (Photo d’archives)

Photo : La Presse Canadienne / Darren Calabrese

La pénurie de main d’œuvre

Sam Sanderson se demande encore si la pénurie de main-d’œuvre pourrait ralentir l’initiative de la province.

D’où viendra la main d’œuvre pour l’initiative ? Allons-nous retirer les travailleurs du marché actuel pour construire des logements modulaires ? Nous devrons certainement le faire, car nous aurons besoin de main d’œuvre pour ces projets.il ajoute.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Actuellement, les logements modulaires sur l’île sont construits par des entreprises situées à l’extérieur de la province. Voici une construction modulaire provenant des Maisons Suprêmes de Tracadie, Nouveau-Brunswick. (Photo d’archives)

Photo : avec l’aimable autorisation

Efforts dans la région

L’agrandissement des logements modulaires préfabriqués sur l’île fait partie de cette stratégie provinciale en matière de logement lancée en février.

A l’occasion, le Ministre du Logement Rob Lantz s’engage à favoriser la construction de 2 000 logements par an afin de répondre à la demande du marché.

Nous devons construire davantage de logements et envisager de nouvelles façons de les construire si nous voulons répondre à la croissance démographique actuelle et future et rétablir l’offre sur le marché du logement.souligne le ministre du Logement de l’île dans un communiqué envoyé le mois dernier.

Lors d’une réunion en Nouvelle-Écosse en janvier, les ministres du logement des quatre provinces de l’Atlantique se sont également engagés à promouvoir la construction de logements modulaires préfabriqués dans la région en réponse à la crise du logement.

L’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse ont les taux d’inoccupation des logements les plus bas au pays, soit 1,1 %, selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Avec les informations de Kerry Campbellde Radio-Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Laurent Saint-Martin, directeur général de Business France et Ahmed Gabal, fondateur de Voxymore – 20/05 – .
NEXT « Nous voulons réduire leurs salaires de 2 500 euros net »