En avril | Ventes résidentielles en hausse de 25 % dans le Grand Montréal

En avril | Ventes résidentielles en hausse de 25 % dans le Grand Montréal
En avril | Ventes résidentielles en hausse de 25 % dans le Grand Montréal

Les ventes résidentielles dans la région métropolitaine de Montréal ont bondi de 25,5 % en avril par rapport au même mois l’an dernier.

Il s’agit du troisième mois consécutif où une forte hausse est observée, ramenant ainsi l’activité à des niveaux comparables à sa moyenne historique pour cette période de l’année, selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Cela indique que les ventes de propriétés résidentielles dans la région ont totalisé 4.688 pour le mois, contre 3.734 en avril 2023.

Laval est le secteur qui a connu la plus forte croissance avec 35 %, suivi de l’île de Montréal (27 %), de la Rive-Nord (26 %), de la Rive-Sud (23 %), de Saint-Jean-sur-Richelieu (22 % ) et Vaudreuil-Soulanges (13 %).

Le prix médian a augmenté d’année en année pour tous les types de propriétés, mené par une hausse de 7 % du prix d’une maison unifamiliale à 575 000 $ le mois dernier.

Parallèlement, le prix médian d’un plex a augmenté de 4 % pour atteindre 754 000 $ et celui d’une copropriété a augmenté de 2,7 % pour atteindre 400 598 $.

De l’avis du directeur du service d’analyse de marché de l’APCIQ, Charles Brant, le mois dernier « confirme une reprise très réactive du marché » en raison de deux éléments : « des perspectives de plus en plus évidentes et imminentes de retour à un cycle baissier des taux d’intérêt et une reprise de la croissance des prix que cette baisse des taux peut laisser présager.

En avril, les inscriptions actives ont bondi de 19 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 18 932, tandis que les nouvelles inscriptions ont augmenté de 33,1 % pour atteindre 7 099.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à Nesle, une journée dédiée à l’alternance et à l’industrie jeudi 23 mai
NEXT La Meurthe-et-Moselle placée en alerte rouge « inondation », comme la Moselle