Un citoyen de Saint-Aubin s’adresse à la Cour fédérale

Un citoyen de Saint-Aubin s’adresse à la Cour fédérale
Descriptive text here

Contenu réservé aux abonnés

Alaric Kohler, au nom de l’association EcoTransition La Broye, conteste la décision du Tribunal cantonal. Cette dernière a rejeté son recours contre le plan détaillé d’équipement du site Agrico, qui doit accueillir l’abattoir.

Alaric Kohler agit au nom de l’association EcoTransition La Broye, opposante au projet d’abattoir Micarna sur le site Agrico à Saint-Aubin. © Alain Wicht-archives

Alaric Kohler agit au nom de l’association EcoTransition La Broye, opposante au projet d’abattoir Micarna sur le site Agrico à Saint-Aubin. © Alain Wicht-archives

Publié le 06.05.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Saint-Aubinois Alaric Kohler annonce dans un communiqué qu’il déposera un appel auprès de la Cour fédérale dans le cadre du dossier concernant le projet d’abattoir de volailles sur le site Agrico à Saint-Aubin. Le citoyen agit au nom de l’association EcoTransition La Broye, fervente opposante au projet de l’entreprise Micarna. Il conteste la récente décision du tribunal cantonal de Fribourg, qui a rejeté son recours.

Alaric Kohler s’attaque au permis de construire accordé par la préfecture de la Broye à l’Établissement cantonal de promotion foncière pour le plan détaillé d’équipement du site Agrico à Saint-Aubin. Ce type de plan concerne les infrastructures (routes, adduction d’eau, assainissement, etc.). Les juges cantonaux estiment que le recourant n’a pas qualité pour faire opposition. Ils estiment également que le recours est mal fondé et c’est pourquoi ils l’ont rejeté.

Le citoyen Saint-Aubinois n’est pas du tout du même avis. “Il ne suffirait donc plus d’être lésé pour faire valoir ses droits démocratiques, mais il faudrait aussi apporter la preuve qu’on est lésé plus que les autres ?” demande Alaric Kohler. Parmi les nombreux griefs exprimés, il pointe la multiplication des procédures d’aménagement du territoire en la matière et attend surtout des réponses à ces questions sur le futur abattoir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV smartphone, déclaration automatique, « la tendance est à la simplification »
NEXT certains étudiants applaudissent, d’autres s’y opposent