Ces nouveaux logements dans le Val-d’Oise qui respectent le patrimoine

Ces nouveaux logements dans le Val-d’Oise qui respectent le patrimoine
Ces nouveaux logements dans le Val-d’Oise qui respectent le patrimoine

Par Raphaël Delaveaux
Publié le

6 24 mai à 12h40

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

Construire, oui, mais toujours conserver.

Samedi 27 avril, préfet du Val-d’Oise, Philippe Courtétait présent à Margency (Val-d’Oise) pour l’inauguration de 61 nouveaux logements.

Le maire (Horizons) de la commune, Thierry Brun, se réjouit de ce nouvel ouvrage, construit autour d’un patrimoine immeuble très riche.

Mixité sociale et patrimoine

« C’est un ensemble d’habitations socialement mixtes, explique Thierry Brun.

En effet, sur les 61 logement, 31 d’entre eux sont à la location et les 30 autres sont proposés à la propriété. Les travaux ont été réalisés par l’Opac de l’Oise.

Nous avons signé un contrat volontaire de mixité sociale jusqu’en 2034, qui nous permettra d’atteindre à cette date 25 % de logements sociaux.

Thierry Brun, maire (Horizons) de Margency

Cet espace de 5 000 m2 est aussi un lieu historique pour la ville.

« Nous avons rénové et préservé la maison Bourdais », précise l’élu.

Vidéos : actuellement sur -

Ce lieu fait partie du patrimoine historique de Margency, que le maire s’emploie à préserver.

Située tout près de l’ancien hôtel de ville, sa construction fut ordonnée par Jean-Baptiste Lefranc, maire entre 1830 et 1854.

« La résidence rend hommage à mémoire de son ancien propriétaire, M. Bourdais, et conserve sa façade, sa maison bourgeoise et ses arbres remarquables », précise la préfecture.

Celui-ci accueille désormais un le bureau du docteurcomposé d’un dentiste et de plusieurs infirmières.

En plus de ce bureau, un centre de santé à 600 m2composé d’une vingtaine de professionnels, verra bientôt le jour.

Un centre de bien-être également.

Réduire les déplacements

« Nous souhaitons réduire les temps de trajet et le trafic automobile », souligne Thierry Brun.

Pour ce faire, plusieurs résidents de ce projet sont des salariés du Collège et lycée Notre-Dame de Buryou à l’hôpital pour enfants de Margency.

« 790 personnes travaillent et vivent à Margency, principalement dans ces deux centres », explique l’édile.

Une autre construction de 30 logements sera entièrement dédié aux personnels hospitaliers et débutera cette année.

« Cela fidélise les salariés, ils auront de meilleures conditions de vie », conclut le maire.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Deux ans de chantier aux portes de Rochefort
NEXT le cocon de bien-être au coeur de l’Essonne, à 1h30 de Paris