La Suisse et le Royaume-Uni ont signé un accord de reconnaissance mutuelle

La Suisse et le Royaume-Uni ont signé un accord de reconnaissance mutuelle
La Suisse et le Royaume-Uni ont signé un accord de reconnaissance mutuelle

Accès au marché financier britannique par les prestataires suisses dans le cadre de l’« Accord de Berne sur les services financiers » : quelle musique pour l’avenir ?

Après plus de deux ans de négociations et d’évaluations approfondies de leurs réglementations respectives, la Suisse et le Royaume-Uni – deux États confrontés à des difficultés d’accès aux marchés financiers européens – ont signé le 21 décembre 2023 l’accord « Berne Financial Services ». accord de reconnaissance mutuelle dans de nombreux segments financiers. Les deux Etats ont reconnu l’équivalence de leurs réglementations et de leur système de contrôle dans le domaine de la banque, de la gestion d’actifs, des services d’investissement, des assurances et des infrastructures des marchés financiers. L’intérêt de cet accord pour la place financière suisse réside dans l’accès, dans des conditions facilitées, au marché britannique sur une base transfrontalière.

Une fois l’accord ratifié par les Parlements des deux pays, les banques, maisons de titres, directions de fonds, gestionnaires de fortune collective et gestionnaires de fortune suisses pourront proposer une large gamme de services d’investissement au Royaume-Uni, à condition qu’ils soient autorisés par la FINMA à fournir les mêmes services en Suisse – et qu’ils les fournissent effectivement – ​​et qu’ils ne sont pas déjà autorisés au Royaume-Uni en vertu du Financial Services and Markets Act 2000. Les établissements suisses seront ainsi dispensés de respecter les conditions d’autorisation et des mesures prudentielles du Royaume-Uni, ce dernier s’appuyant sur l’autorisation d’exercice et les mesures prudentielles suisses. Les services peuvent être fournis sur une base transfrontalière ou par la présence temporaire de salariés sur le territoire britannique, à condition que cette présence ne crée pas un établissement stable. Avant de fournir tout service d’investissement, les établissements financiers suisses doivent informer la Financial Conduct Authority (FCA) et la FINMA, conformément aux conditions convenues, des services autorisés qu’ils ont l’intention de fournir au Royaume-Uni, du type d’instruments financiers qui feront l’objet de ces services et des clients ciblés. Ils seront ensuite inscrits dans un registre.

La gestion des risques transfrontaliers pose un défi et un coût importants pour les prestataires de services financiers ; cela constitue également une préoccupation importante pour la FINMA.

Les services d’investissement autorisés sont nombreux et l’autorisation de les fournir dépendra du fait que l’établissement suisse soit autorisé à les fournir en Suisse. Pour les prestataires de services financiers de droit suisse, le contrat couvre la réception et la transmission d’ordres relatifs aux instruments financiers désignés par le contrat (tels que valeurs mobilières, instruments du marché monétaire, parts de fonds, options et dérivés), l’exécution des ordres pour compte de clients, la gestion de patrimoine, le conseil en investissement et l’octroi de crédits pour exécuter des transactions sur instruments financiers.

Une fois annoncés à la FCA et inscrits au registre britannique, les prestataires de services financiers suisses seront en mesure de fournir des services aux clients désignés dans le cadre de l’accord, à savoir les contreparties éligibles (catégorie similaire aux clients institutionnels), les clients professionnels en soi et les clients fortunés (High Net). Clients couverts par une valeur (HNWCC)). Cette dernière catégorie diffère légèrement de celle des clients privés fortunés qui peuvent demander à être traités comme des clients professionnels au sens de la LSFin. Il s’agit de personnes physiques disposant d’un patrimoine net supérieur à 2 millions de livres sterling qui, compte tenu du service proposé et des transactions envisagées, sont en mesure de prendre leurs propres décisions d’investissement et d’en comprendre les risques, à condition d’avoir déclaré par écrit qu’elles souhaitent être traités comme HNWCC pour le service qui leur sera fourni et qu’ils entendent, ce faisant, renoncer à la protection offerte par la législation du Royaume-Uni. Des règles similaires sont prévues pour les structures d’investissement privées qui agissent pour le compte de personnes physiques résidant au Royaume-Uni.

Les prestataires de services financiers suisses qui fournissent leurs services financiers au Royaume-Uni seront soumis aux règles applicables en Suisse, comme par exemple les règles de conduite de la FinSA. Ils seront toutefois tenus de communiquer des informations complémentaires aux clients britanniques préalablement à la prestation de services, relatives notamment à leur absence d’autorisation au Royaume-Uni, à la loi applicable à la relation commerciale ou encore à l’absence de certains droits. . découlant de la réglementation britannique. Ils seront également tenus de déclarer certaines informations à la FCA chaque année.

La gestion des risques transfrontaliers pose un défi et un coût importants pour les prestataires de services financiers ; cela constitue également une préoccupation importante pour la FINMA. La fourniture de services financiers est en principe réglementée par chaque État et les réglementations étrangères sont loin d’être uniformes, ce qui rend généralement l’accès à un marché étranger – lorsqu’il est possible – coûteux et très complexe au niveau opérationnel. L’accord de Berne sur les services financiers permettra aux prestataires suisses de promouvoir et de fournir des services financiers non seulement sans autorisation, mais également conformément à leurs propres règles prudentielles. La gestion des risques pour les prestataires de services sera ainsi grandement facilitée. L’adoption de l’accord laisse présager des perspectives de développement encourageantes pour la place financière suisse sur l’une des principales places financières du monde.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la première station pour véhicules biogaz inaugurée en Gâtine
NEXT à J-55, la Meuse tente de se mobiliser avant le passage de la flamme olympique