En 30 ans, le Tunnel sous la Manche est devenu un atout incontournable pour l’économie du Pas-de-Calais. – .

En 30 ans, le Tunnel sous la Manche est devenu un atout incontournable pour l’économie du Pas-de-Calais. – .
Descriptive text here

Trente ans après sa mise en service, l’impact économique du tunnel sous la Manche dans le Pas-de-Calais est incontestable. Outre les 1 800 salariés du côté français de Getlink, la société qui gère le tunnel, le tunnel a généré création de 8 000 emplois en France. Il dynamise également le tourisme sur la Côte d’Opale. Un dynamisme économique, dont l’influence dépasse largement le département, et qui n’est pas prêt de s’arrêter.

Getlkink réalise un chiffre d’affaires d’un milliard 800 millions d’euros en 2023. Chaque jour, 400 trains empruntent le tunnel sous la Manche, dont un tiers de marchandises. Cela correspond à 25 % des échanges entre la France et le Royaume-Uni. En 2023, la capacité a été augmentée pour pouvoir monter jusqu’à 1 000 trains chaque jour. Pour l’instant, le tunnel n’utilise que partiellement ses possibilités.

Création d’emploi

Avec 1 800 salariés côté français, Getlink, société mère du tunnel sous la manche, est le premier employeur privé du quartier. Et depuis 1994, son implantation a généré la création de 8 000 emplois dans le département, et pas seulement au terminal situé à Douvres, explique Natacha Bouchart, maire de Calais et présidente de l’agglomération Grand Calais Terres et Mers.

Le tunnel a également fait ressortir le centre commercial Cité Europe juste au moment où il est sorti. Un centre commercial qui a une nouvelle fois battu un record de fréquentation en 2023 avec six millions de visiteurs. On y trouve autour d’elle une zone hôtelière, un complexe de cinéma Pathé, un centre d’affaires et un peu plus loin le Channel Outlet Store avec une quarantaine de marques qui y liquident leurs stocks.

Une attraction pour le tourisme

Le tunnel a été un atout important pour le tourisme sur la Côte d’Opale en général. Le tunnel qui nous a rapproché de la Grande-Bretagne a dynamisé les courts séjours en mettant Le Touquet à trois heures de Londres, et à équidistance de Bruxelles et de Paris. Daniel Fasquelle, son maire, ne regrette qu’une chose : «que les trains Eurostar ne s’arrêtent plus en gare de Frethun depuis 2020« .

Infrastructure consolidée

Si l’ouverture du tunnel sous la Manche avait joué un rôle d’accélérateur, elle n’aurait pas été ce catalyseur sans, d’une part, le port de Calaisoù opèrent trois compagnies de ferry et d’autre part l’autoroute A16. Il relie les Pays-Bas à Paris via Dunkerque, Calais et Boulogne. 8 à 10 000 camions y transitent par jour, certains empruntent le tunnel, d’autres prennent un bateau pour rejoindre la Grande-Bretagne. Cela a généré une activité logistique importante dans la ville. Comme l’explique Calais promotion, l’agence de développement Calaisis : « SS’il manquait l’un de ces éléments, tunnel, port ou A16, il n’y aurait pas eu par exemple le développement de la zone logistique du Transmarck et de la Turquerie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ousmane Sonko dénonce le silence et le néocolonialisme d’Emmanuel Macron
NEXT Le salon Voyages Insolites du 7 au 9 juin