Les travailleurs de l’usine Nestlé de Toronto entament la grève

Les travailleurs de l’usine Nestlé de Toronto entament la grève
Descriptive text here

Unifor a publié un communiqué de presse indiquant que ses 461 membres qui travaillent comme opérateurs de machines, emballeurs, expéditeurs, réceptionnaires, manœuvres et ouvriers spécialisés à l’usine Nestlé de Toronto ont choisi de se mettre en grève dimanche soir.

L’usine produit des barres chocolatées Kit Kat, Aero et Coffee Crisp, ainsi que des Smarties.

« Dans le passé, les travailleurs de Nestlé ont fait grève au sujet des cotisations de retraite et, encore une fois, c’est au cœur de ce conflit », a déclaré Lana Payne, présidente nationale d’Unifor.

« La sécurité de la retraite est très importante pour nos membres. Ajoutez à cela une crise de l’accessibilité financière et il n’est pas étonnant que nos membres soient déterminés à se battre », a-t-elle ajouté.

En plus de rejeter les changements demandés par Unifor, le syndicat soutient que Nestlé avait également proposé un gel de deux ans de l’indexation du coût de la vie.

Cela indique qu’aucune date de négociation n’est actuellement prévue.

« En tant que l’un des plus grands fabricants d’aliments et de boissons au monde, l’entreprise a la responsabilité de garantir que les travailleurs puissent gagner un revenu décent en ces temps économiques difficiles », a déclaré Eamonn Clarke, président de la section locale 252 d’Unifor.

« Notre syndicat sera aux côtés de nos membres alors qu’ils continuent de lutter pour un accord équitable qui leur montre le respect qu’ils méritent. »

Nestlé Canada n’a pas encore répondu à une demande d’entrevue de La Presse Canadienne.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les principaux secteurs de l’économie.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un « projet X » dévaste une maison dans la Meuse
NEXT Une action contre les détritus a lieu à Fribourg