la déclaration du président Bassirou Diomaye Faye reflète la position historique du Sénégal, estime Yassine Fall – Agence de presse sénégalaise – .

la déclaration du président Bassirou Diomaye Faye reflète la position historique du Sénégal, estime Yassine Fall – Agence de presse sénégalaise – .
la déclaration du président Bassirou Diomaye Faye reflète la position historique du Sénégal, estime Yassine Fall – Agence de presse sénégalaise – .

Palestine : la déclaration du président Bassirou Diomaye Faye reflète ce qui a toujours été la position de Dakar, estime Yassine Fall

Banjul, 5 mai (APS) – La déclaration du président Bassirou Diomaye Faye qui a renouvelé le « soutien indéfectible » du Sénégal aux « revendications légitimes » des Palestiniens lors du 15ème Sommet de l’OCI reflète ce qui a toujours été la position de Dakar sur cette question, a déclaré le ministre sénégalais. de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères, Yassine Fall, dimanche.

Le président Bassirou Diomaye Faye a déclaré que le Sénégal est « particulièrement préoccupé par la situation catastrophique à Gaza », dénonçant « le regard indifférent de la communauté internationale », « l’inertie du Conseil de sécurité de l’ONU » et « l’inertie du Conseil de sécurité de l’ONU ». mépris des règles humanitaires les plus élémentaires.

« La déclaration du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye a toujours été la position du Sénégal d’antan. Le Sénégal, depuis son indépendance avec le président Senghor, a toujours pris une position claire et très ferme en faveur des droits du peuple palestinien », a déclaré Yassine Fall interrogé par l’APS en marge du Sommet de Banjul qui s’est achevé ce dimanche.

Elle a rappelé que « le président Senghor avait donné un passeport diplomatique à Yasser Arafat ».

» Ainsi, selon elle, le Sénégal a toujours eu une position de principe en matière de protection des droits inaliénables du peuple palestinien. C’est donc ce qu’a réaffirmé le président Bassirou Diomaye Faye dans son communiqué.

Yassine Fall a souligné que lors de son intervention à la session ministérielle, elle avait condamné « le génocide en cours à Gaza » et réaffirmé « l’engagement du Sénégal à œuvrer à la réalisation d’actions pour la solution à deux États ». ‘.

« Une Palestine indépendante avec Jérusalem-Est pour capitale, vivant aux côtés d’Israël, dans la paix et la sécurité avec des frontières sûres internationalement reconnues », a-t-elle déclaré.

Elle a également rappelé avoir réitéré « l’ancrage du Sénégal dans la défense de la cause palestinienne et son engagement indéfectible dans la mise en œuvre de son mandat à la tête du Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien ».

Selon le ministre de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères, « le Sénégal est résolument engagé à œuvrer en faveur de la paix, de la stabilité et du développement au sein de l’OCI et au-delà ».

Elle a noté que dans de nombreux pays, aux États-Unis et en France notamment, les universités « bouillonnent » pour la cause palestinienne. « Je pense donc que l’OCI et la Oumma islamique doivent prendre position envers le peuple palestinien », a-t-elle soutenu.

Le ministre sénégalais a également rappelé que l’OCI a été créée pour placer la question palestinienne sur la table de la communauté internationale afin d’y trouver des solutions.

FD/OID/ABB

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un vétéran parcourt la France pour mettre en lumière les blessés de guerre oubliés
NEXT Les Archives de l’Etat de Genève révèlent de nouveaux secrets